À écouter : le closing explosif de Zaltan et D.K. qui a retourné Positive Education

Écrit par Jean Paul Deniaud
Photo de couverture : ©NTS
Le 29.11.2019, à 17h48
03 MIN LI-
RE
©NTS
Écrit par Jean Paul Deniaud
Photo de couverture : ©NTS
0 Partages
Saint-Étienne à peine remise de leur performance au Positive Education que D.K.et Zaltan remettent le couvert à Bordeaux lors d’une soirée à l’IBOAT organisée par Rinse France ce samedi 30 novembre. En attendant, ils confient à Trax Magazine l’enregistrement de leur set réalisé au cours du festival stéphanois.

Saint-Étienne, samedi 9 novembre. Il est 2 heures du mat’ et le festival Positive Education (PEF pour les intimes) bat son plein. Sur la scène principale DJ AZF termine son set avec le classique “Cradle To The Grave” des rappeurs Mobb Deep, alors que le dernier hall lui vibre d’une toute autre ambiance. Sur scène, les deux malins D.K. et Zaltan, respectivement signature et patron du label Antinote, s’opposent aux platines lors d’un back-to-back merveilleux. Devant eux, la salle est comble (chose rare vue la taille des lieux) et l’humeur ultra festive. Ambiance de rave. Pour la peine, à quelques heures de la rechute du côté de l’IBOAT bordelais ce week-end, les deux compères reviennent sur ce set dont les Stéphanois parlent encore. Et nous offrent l’écoute en prime – merci au festival d’avoir enregistré la chose.

Aviez-vous déjà eu l’occasion de jouer en b2b ? Qu’est-ce qui vous a réuni au départ ?

Zaltan — On collabore sur Antinote depuis 2014. D.K. a sorti pas moins de 7 disques sur Antinote depuis ! On est devenus très proches. On adore tourner ensemble et jouer ensemble. Concrete nous a bookés plusieurs fois, puis plus récemment la bande de Dekmantel sur Lente Kabinet. Depuis nous avons joué sur un bon nombre de dates en France et à l’étranger.

D.K. — Le début notre collaboration était plus dédié à mes sorties de disques sur Antinote et à faire évoluer mon projet via le label. Le déclic fut effectivement quand Brice nous a proposé, il y a quelques années, de jouer all night long sur le pont de Concrète. C’est vraiment à ce moment qu’on s’est rendu compte qu’on avait plein de références communes et que c’était hyper facile et naturel de jouer ensemble.

Vous faisiez le closing du samedi soir après A.N.I, un projet live expérimental particulièrement explosif. Comment reprend-on un DJ set après ça ?

D.K. — Perso j’ai essayé de m’adapter un peu après le live d’A.N.I (que j’ai adoré), en commençant par un track de Ninos Du Brasil, mais Quentin l’a cuté assez rapidement en me disant “vas-y on envoie direct ma poule !” haha.

Zaltan — L’idée après un live expé à 2 h du mat’, c’était d’envoyer direct sans tergiverser. On avait préparé à la maison en se faisant écouter nos nouveaux trucs. À chaque fois qu’on fait une date, on se retrouve naturellement sur les mêmes vibes. C’est hyper naturel.

Comment est-ce que vous décririez votre set ?

Zaltan — Assez 90’s, pas mal de trucs actuels aussi. Entre, electro, indus, rave, bleep, break, voire protomachina.

D.K. — Un set qui représente bien ce qu’on joue en B2B en ce moment, globalement assez rapide et vénère.

Comment est-ce que vous décririez le public pendant votre set ?

Zaltan — Ils étaient graves dedans, je crois. Enfin moi perso j’étais grave dedans.

DK — Il y avait une distance assez importante entre le DJ booth et le public, mais on ressentait quand même l’énergie. En général, j’ai trouvé le public du PEF hyper attentif et curieux, même sur des performances plus expérimentales.

Quelque chose que vous retiendrez à propos de ce set ?

Zaltan — Que ça fonctionne hyper bien entre nous et qu’on prend beaucoup de plaisir à jouer ensemble. Et surtout que le PEF est un festival de ouf.

D.K. — Quentin mixant torse nu sous son trench, c’était magnifique ! Et oui, le PEF est sans aucun doute l’un des meilleurs festivals en France.

Zaltan — merci de me rassurer, j’avais un peu honte le lendemain… Et puis nu sous le trench en laine ça gratte trop. Le style avant tout !

Des actus à annoncer ? 

Zaltan — Le troisième maxi de la trilogie 2019 de D.K. pour boucler l’année. Et puis en 2020 toujours plus de dates en B2B. Côté label, on a la compilation Studiolo autour de l’afro-cosmic 90’s, un album de Front de Cadeaux, et un album de Nico Motte. Aussi le lancement de notre série de mixtape. Plein de choses à découvrir donc, je ne dis pas tout… Restez branchés les amis.

D.K.et Zaltan seront à Bordeaux samedi 30 novembre pour une soirée Rinse France. Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook de l’événement.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant