Une rare interview de Larry Levan traduite en français vient de ressurgir

Écrit par Smaël Bouaici
Le 24.05.2016, à 15h47
02 MIN LI-
RE
Écrit par Smaël Bouaici
Stick to the Groove a sous-titré une interview vidéo de Larry Levan tournée en 1989, à New York, trois ans avant la mort du DJ, et qui a ressurgi sur YouTube il y a un mois. Une interview dans des backstages bruyants, sur fond de French Kiss de Lil Louis, durant laquelle le dieu du Paradise Garage donne ses conseils aux DJ’s, évoque le rôle social des clubs, et son dégoût pour les danseurs bourrés à l’alcool. 


[MAJ] Suite à cette publication, la vidéo a été supprimée. Nous avons reçu ce mail explicatif de la part de l’équipe derrière la mise en ligne sous-titrée :

“Comme vous avez peut-être pu le constater la vidéo sur Youtube a été retirée suite à une réclamation pour droits d’auteurs.

Nous avons en effet reçu un mail de DJ Hiro et d’un autre individu, nous signalant le caractère exclusif de la vidéo. Les droits ont apparemment été vendus pour la réalisation d’un documentaire en partie sur Larry Levan. Bien qu’il est regrettable d’utiliser un document pareil à des fins commerciales, nous ne souhaitons pas faire face à des poursuites judiciaires et pensons retirer ladite vidéo de Facebook.”

Article original ci-dessous :

Lieu mythique du New York des 70’s­-80’s, prototype du night-­club moderne, le Paradise Garage a même été construit pour le génie des platines américain, en 1978, sur un ancien parking à voitures, loin des paillettes du Studio 54. Le Garage était le refuge de la jeunesse gay et noire new-­yorkaise, et du disco, alors vilipendé et pas tout à fait transformé en house. Ce fut aussi l’endroit où les programmateurs radio venaient chercher les prochains hits. Larry Levan y régnait en maître, parfois en dictateur, et il ne s’est jamais remis de la fermeture du club en 1987. Il mourra d’une crise cardiaque en 1992.

Larry Levan fut le maître à penser de Frankie Knuckles, et a influencé toute la scène DJ américaine, de Victor Rosado à David Morales en passant François K, Danny Krivit, Masters at Work ou Junior Vasquez. Vous pouvez boire ses paroles sans crainte.

Bonus : un mix de Larry Levan au Paradise Garage en 1985 :

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant