Une petite ville du Nord invite Panda Dub et Omar Souleyman pour un week-end de fête électronique

Écrit par Julie Radix
Le 24.06.2019, à 10h42
02 MIN LI-
RE
Écrit par Julie Radix
Les 5 et 6 juillet, le festival En Nord Beat lancera sa cinquième édition au coeur de la ville de Bailleul, près de Lille. Omar Souleyman, Panda Dub, Current Value, ou encore Miley Serious …. Cette année, la programmation est aussi variée qu’explosive, et met à l’honneur les artistes émergents de la scène électronique.

Une trentaine d’artistes de tous horizons, réunis pour deux jours de fête conviviale et intimiste. Pour sa cinquième édition, le festival En Nord Beat entretient le concept à l’origine de son succès et, les 5 et 6 juillet prochains, revient investir le parc Legrand-Grubbe, situé à Bailleul, entre Lille et Dunkerque. 

Et comme chaque année, le line-up se veut détonnant. « On aime l’idée de proposer des artistes que l’on retrouve rarement réunis sur une même affiche. Ça permet la rencontre des publics, et ça incite à l’ouverture à d’autres styles musicaux », expliquent les organisateurs du festival, qui sont sept derrière le projet. Si la programmation incite à la découverte, elle affiche également un grand nombre d’artistes bien connus des amateurs de musique électronique. 

Dès le vendredi, les tauliers du dub Brain Damage et Panda Dub, dont le dernier album Horizons vient de sortir, enflammeront le dancefloor. La soirée donnera également l’occasion aux festivaliers d’entendre le duo français Al’Tarba et Senbeï, fusion énergique des deux légendes du beatmaking. Selon les organisateurs, le festival souhaite aussi mettre en avant « des artistes en émergence, avec des projets musicaux originaux ». C’est notamment le cas du bordelais Mezerg et son fameux « Piano Boom Boom » acoustique, mais aussi du duo de machinistes Atoem, qui allie guitares hypnotiques et synthétiseurs modulaire. Pour clore la soirée, les deux membres de Péroké réchaufferont l’atmosphère avec leur afro-funk électronique teinté de soul, et l’artiste lillois Nulabee livrera une chillwave cristalline et apaisante. 

Le lendemain, Omar Souleyman fera voyager le public avec ses sonorités syriennes entraînantes. « On est fiers de l’avoir programmé. Pour l’exotisme qu’il apporte à l’affiche, et pour le coup de génie de son claviériste, qui mélange musique traditionnelle syrienne et arrangements électroniques », confient les organisateurs. Une tête d’affiche à laquelle s’ajoutera le DJ allemand Current Value et sa drum’n’bass énergique, mais aussi l’électro mélodique de Clément Bazin. Calling Marian prendra ensuite les commandes avec un set techno percutant, suivie par la révélation Miley Serious, qui mariera basses lourdes et sonorités acides. Enfin, le lillois Renoizer fera découvrir des productions oscillant entre downtempo, électro et hip-hop, tandis que NUMéROBé & Loup Blaster enflammeront le dancefloor avec leur electronica sensible et hypnotique. 

Autre particularité de cette édition, la volonté de donner leur chance aux collectifs de DJ’s locaux sur une scène cachée à l’intérieur du festival. Ce sont donc Pure Events et Edyfis qui auront l’honneur de faire danser le public grâce à leur techno nerveuse et industrielle. 

Toutes les informations et la billetterie sont à retrouver sur le site Internet du festival et sur la page Facebook de l’évènement

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant