Un photographe de défilés de haute couture a shooté le Weather Festival

Écrit par Trax Magazine
Le 20.06.2016, à 13h07
02 MIN LI-
RE
Écrit par Trax Magazine
0 Partage
Plus habitué aux podiums des défilés haute-couture qu’aux dancefloors, Pascal Therme s’était déjà essayé à l’exercice du Weather Festival, dans les pages de notre magazine en 2014. Cette année, il met à nouveau ses talents de portraitiste et de reporter pour délivrer des images lumineuses, riches en couleurs et en beaux sourires. Rødhåd, Lazare Hoche, MCDE, le Camion Bazar et vous bien sûr, vous êtes tous dans la galerie de Pascal Therme.

Cliquez sur la photo pour ouvrir la galerie

WEATHER 2016 par Pascal Therme

Après son escapade au bois de Vincennes l’an dernier, le Weather Festival, l’événement annuel de Surpr!ze, l’équipe derrière le club Concrete, était de retour pour une superbe quatrième édition du 3 juin au 5 dernier. Et retrouvait pour l’occasion le fameux tarmac et le décor de fusées Ariane de l’aéroport du Bourget qui avaient tant marqué les esprits en 2014.

Le temps d’un week-end, l’aérodrome parisien a tremblé sous les basses et coups de pieds de près de 50000 danseurs chevronnés, déterminés à parcourir en long et en large les quatre scènes (plus une) dispatchées en extérieur et sous deux immenses hangars offerts devenus terrains de jeu.

Nombreux sont les sets qui resteront pour un bon bout de temps dans les mémoires, dont notamment un set de Len Faki particulièrement musclé, ou ceux de Rødhåd et The Black Madonna – qui habillaient nos dernières couvertures. Et ce closing, signé Richie Hawtin, qui travaillait sa nouvelle table de mixage en même temps qu’une immense foule, bien avisée d’être restée au Bourget quelques heures avant de reprendre le boulot le lundi.

Il fallait voir aussi le public du Camion Bazar, fidèle au poste et tout sourire le dimanche, au soleil, sous un décor arc-en-ciel et des mixes de tout ce que la musique électronique a de plus cool. Un quatrième Weather qui a montré un très haut niveau d’exigence – le B2B2B spécial Hessle Audio entre Pearson Sound, Ben UFO et Pangaea !!! ; celui entre Donato Dozzy et Nuel !!) – un accueil irréprochable, et pour finir cette image de Ricardo Villalobos, les bras tendus toujours plus haut vers le ciel.

De grands noms, des pépites plus discrètes, une scène locale, un light-show époustouflant et un public débordant d’énergie… Avec cette quatrième édition, le Weather Festival transforme l’essai et place Paris au haut de la liste des destinations techno estivales françaises.

Pour la peine, nous avions dépêché sur place notre ami Pascal Therme, qui avait déjà officié il y a deux ans au même endroit. Photographe qu’on a vu user les podiums des défilés de haute-couture était ici en mission reportage pour dénicher les plus beaux gestes, et les belles gueules du festival. Vous y êtes peut-être. 

0 Partage

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant