À voir absolument : top 5 des créations à voir gratuitement sur le site de l’Opéra de Paris

Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©D.R
Le 20.05.2020, à 11h34
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©D.R
Sur sa plateforme numérique nommée “3e scène”, l’Opéra de Paris propose 60 créations originales disponibles en ligne, élaborées avec des artistes étrangers au monde de l’opéra. Trax a sélectionné cinq œuvres à voir absolument.

Inaugurée en 2015, la 3e scène de l’Opéra de Paris est une plateforme numérique unique en son genre. L’institution y propose désormais 60 œuvres originales à regarder en streaming gratuitement. Des artistes issus de différents domaines sont invités à livrer leur vision de l’opéra, de la musique et de la danse. Parmi les œuvres de Bertrand Bonello, Abd Al Malik, Mathieu Amalric, Alex Prager, Clémence Poesy, Jhon Rachid, Jonathan Littell, ou Ramzi Ben Sliman, Trax a choisi cinq spectacles à ne surtout pas rater.

1.Matching Numbers,
Xavier Veilhan

Matching Numbers est un spectacle de Xavier Veilhan mis en musique par Zombie Zombie. Le plasticien français s’est donné comme objectif d’abolir l’espace pour déployer un univers onirique en mouvement. La musique hypnotique du groupe d’Étienne Jaumet et de Herman Düne permet de plonger dans le rêve sans garantie de refaire surface.

2.Patterns of Life,
de Julien Prévieux

Dans Patterns of Life, l’artiste Julien Prévieux s’intéresse aux liens qui unissent le corps, la science et la politique. À partir du XIXe siècle, diverses méthodes ont été employées par les scientifiques pour étudier les déplacements du corps humain. Les mouvements ont été disséqués, enregistrés et mesurés lors de diverses expériences. Cinq danseurs de l’Opéra de Paris exécutent des chorégraphies en reprenant ces expériences dans 6 contextes différents. Une voix off commente la performance et détaille le contexte économique, militaire, sociétal de chaque expérience. Ou comment redonner au corps sa dimension politique.

3.Metamorphosis,
de Mathiew Clark (UVA)

Le corps humain est scruté de près par Mathiew Clark. Membre de l’école londonienne des United Visual Artists, l’artiste britannique produit un film servi par une partition inspirée des œuvres baroques de Mira Calix. Metamorphosis permet de rediscuter le corps humain et ses mouvements, notamment grâce à la danse de la ballerine Eve Grinsztajn sur laquelle est projeté une sorte d’hologramme qui la transforme en objet d’art mouvant.

4.Alignigung,
de William Forsythe

William Forsythe met en scène deux danseurs, tatoués et pratiquement nus, sur un fond blanc. Les corps des deux hommes s’entrelacent, adoptent des positions si complexes qu’il devient difficile, pour le spectateur de les distinguer. La performance est ponctuée d’une musique stridente, semblant annoncer un événement soudain que l’on guette.

5.Les Indes galantes,
de Clément Cogitore

Dans les années 1990, à Los Angeles, une danse nait dans la communauté afro américaine en réaction au passage à tabac de Rodney King. Le krump, c’est son nom, est une réponse à la violence policière d’État que Clément Cogitore adapte ici à un ballet de Jean-Philippe Rameau, Les Indes Galantes. Un choc visuel et anachronique.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant