Ten Walls tente un comeback et annonce une nouvelle tournée

Écrit par Léo Ferté
Le 30.03.2016, à 12h28
02 MIN LI-
RE
©Joseph Okpako
Écrit par Léo Ferté
Le producteur lituanien vient d’annoncer une nouvelle tournée pré-estivale, moins d’un an après son auto-sabotage 2.0 qui lui a valu des critiques de toute la sphère électronique et d’être blacklisté d’une bonne partie des festivals. Il ne passera pas en France… Dommage.

Septembre 2014, la France découvrait Ten Walls avec son méga-tube « Walking With Elephants » et se fait mousser aux Transmusicales. Programmé dans les gros festivals d’été, adoubé par ses fans, le lituanien savoure son succès… Avant de tout bousiller, tel un éléphant dans un magasin de porcelaine, en se fendant d’un tweet (daté du mois de juin 2015) homophobe et archaïque dans lequel il fait notamment le parallèle entre l’homosexualité et la pédophilie. 

Ses excuses publiées sur le même réseau social en septembre seront bien vaines et arriveront un peu tard pour lui : déprogrammé des festivals, boycotté par toute la planète techno, Ten Walls a déjà perdu une bonne partie de sa fanbase… Et de sa crédibilité. 

Après avoir tenté un timide retour avec un nouveau morceau rendu public en décembre dernier, le producteur pas très gay-friendly a donc annoncé la semaine dernière (via la vidéo ci-dessus) une tournée pré-estivale, étrangement intitulée Equalized. Le lituanien ira donc silloner la Georgie, la Hongrie, le Portugal, l’Italie, sans oublier les Émirats Arabes Unis (où les relations en dehors du mariage hétérosexuel traditionnel sont encore considérées comme un crime, et peuvent valoir la peine de mort) ou encore la Turquie, dont le gouvernement a violemment réprimé la dernière gay pride. 

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant