Un grand teknival pour Steve aura lieu ce week-end dans le Grand Ouest

Écrit par Erwan Lecoup
Le 09.10.2019, à 12h28
02 MIN LI-
RE
©Talesofrave
Écrit par Erwan Lecoup
0 Partages
Du vendredi 11 au dimanche 13 octobre 2019, près de 80 collectifs de free party vont se rassembler pour le Tek’Steve’All. Ce teknival se veut à la fois revendicatif et commémoratif, “signe de protestation [des] collectifs techno” vis-à-vis des événements de la Fête de la Musique 2019 à Nantes, et plus globalement, des tensions de l’État à l’égard de la culture techno underground. Cette fête se veut libre, ouverte à toutes et à tous, et prône autogestion, la solidarité, le partage et l’unité.

La colère de la fête libre gronde. Suite au décès de Steve Maia Caniço, noyé dans la Loire après une charge des forces de l’ordre lors de la fête de la Musique 2019 à Nantes en juin dernier, le mouvement free party se mobilise ce week-end, du 11 au 13 octobre dans le Grand Ouest, via l’organisation d’un grand rassemblement : le Tek’Steve’All. Ce teknival revendicatif et commémoratif se veut un « signe de protestation [des] collectifs techno […] pour dénoncer de manière sonore l’injustice de ce qui s’est passé à Nantes et de manière plus générale du traitement qu’on inflige à leur culture », déclare l’association FreeForm à travers son communiqué

#TEK’STEVE’ALL la colère légitime de la fête libreLe 21 juin dernier, lors de la fête de la musique à Nantes, un jeune…

Publiée par Freeform sur Mardi 8 octobre 2019

« Justice pour Steve »

Plus de 80 collectifs et soundsystems ont prévu de participer à cette manifestation sonore et contestataire, où le mot d’ordre est autogestion de la part de tous les acteurs du mouvement (organisateurs et public) : « Nous n’accepterons aucun type d’intolérance, et nous serons là pour empêcher tout comportement discriminatoire ou oppressant », assène le Collectif Sound-Systems IDF dans son communiqué.

Alors qu’elle décrit la culture underground comme subissant « énormément d’attaques en ce moment, du décès d’un des [siens] à la mise en place d’un projet de loi par le Sénat visant à criminaliser les organisateurs de free party », le Collectif Sound-Systems IDF insiste sur le fait que ce teknival est un hommage à Steve est une fête ouverte à toutes et à tous. « Il serait utile que les élus n’accumulent pas les trains de retard sur les pratiques de leur jeunesse », conclut l’association FreeForm. À l’heure ou la répression policière se montre toujours plus forte, le mouvement réclame d’un accord commun : « Justice pour Steve ».

01
TechnoParade 2019
©Bsaz
0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant