Un grand teknival national en hommage à Steve a été lancé pour la prochaine Fête de la musique

Écrit par Erwan Lecoup
Photo de couverture : ©Mo'N'Rave Photography
Le 12.03.2020, à 12h48
02 MIN LI-
RE
©Mo'N'Rave Photography
Écrit par Erwan Lecoup
Photo de couverture : ©Mo'N'Rave Photography
0 Partages
Un communiqué du Collectif des Musiques Interdites lance un appel à mobilisation générale du mouvement free party le week-end du 21 juin prochain. L’objectif, organisr un teknival revendicatif en l’honneur de Steve Maia Caniço tout en dénonçant les violences policières.

En hommage à Steve Maia Caniço décédé à l’âge de 24 ans et pour dénoncer les violences policières, un teknival s’organise sur le week-end du 21 juin prochain, date de la Fête de la musique. Un communiqué publié par le Collectif des Musiques Interdites appelle à une mobilisation générale du mouvement free party pour « une résistance festive ». Ce dernier estime qu’il n’est pas possible de « laisser ce drame tomber dans les oubliettes de l’actualité » et ne peut plus accepter « que [ces] musiques et [ces] fêtes soient systématiquement stigmatisées ».

Le communiqué diffusé sur Facebook a été relayé simultanément par de nombreuses pages, dont aucune n’est à l’origine. Le Collectif des Musiques Interdites a été créé spécialement pour cette action d’envergure nationale, voire européenne. En voici l’intégralité sur une des pages ayant partagé l’information.

APPEL À LA MOBILISATION GÉNÉRALE LE WEEK-END DU 21 JUIN 2020Depuis 1993 la Free Party a su se mobiliser pour résister…

Publiée par Trop vieux pour le hardcore sur Mercredi 11 mars 2020

Un teknival en hommage à Steve Maia Caniço s’était déjà déroulé à Nantes du 11 au 13 octobre dernier, rassemblant près de 20 000 participants. Le mouvement free party existe depuis 1993 en France rappelle le communiqué, alors que 4 000 événements de ce type sont organisés tous les ans sur le territoire, pour un total de 800 collectifs et sound systems.

Fin février, la fresque réalisée pour la mémoire de Steve sur le quai Wilson à Nantes, avait été vandalisée deux fois en l’espace d’une semaine.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant