Technopol lance une enquête pour calculer les pertes subies par la musique électronique

Écrit par Jean Paul Deniaud
Photo de couverture : ©Mariana Vásquez Matamoros
Le 19.03.2020, à 17h41
02 MIN LI-
RE
©Mariana Vásquez Matamoros
Écrit par Jean Paul Deniaud
Photo de couverture : ©Mariana Vásquez Matamoros
L’association Technopol lance une grande enquête pour faire remonter au ministère de la Culture les pertes subies par la filière musique électronique. Deux formulaires ont été mis en ligne à cette fin. Objectif : aider le secteur à bénéficier des aides prévues par le gouvernement.

Décalage d’impôts, prêts facilités, enveloppe de 10 millions d’euros pour la musique, mesure pour les intermittents… Le ministère de la Culture a ces derniers jours annoncé plusieurs dispositifs pour soutenir les professionnels de la culture. Une aide et un soutien bienvenu, tant les agents et les artistes, les clubs et festivals sont durement touchés par les mesures de confinement et les annulations de concerts.

« Les plus petits acteurs, notamment au sein des musiques électroniques, sont pleinement impactés par ces mesures », pointe Tommy Vaudecrane, président de l’association de défense des musiques électroniques Technopol. Mandatée en tant que « tête de réseau » par le ministère de la culture et le Centre national de la musique pour faire remonter les pertes subies acteurs de la filière musique électronique, l’association a mis en place deux formulaires. L’un concerne les artistes, agents et producteurs de spectacles, le second les clubs et festivals.

« Il est capital que les entreprises et associations concernées prennent le temps de remplir ces formulaires », indique l’association. « En effet, sans une visibilité claire sur le manque à gagner ou les pertes subies dans le cadre de cette crise majeure, il sera difficile de justifier les demandes d’indemnisation pour les acteurs des musiques électroniques. »

Ainsi, les informations récoltées seront remontées au ministère et au CNM, souligne M. Vaudecrane, « pour que leur voix de ces petits, moyens et grands acteurs de la musique électronique puissent compter, et qu’ils ne soient la dernière roue du carrosse lors de la distribution de ces aides ». L’association ajoute se tenir à disposition pour qui aurait besoin d’un accompagnement dans la saisie de ces informations et pour toute autre question liée à la crise. Toutes les informations sont à retrouver sur le site de Technopol.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant