Grâce à Technopol, les conditions d’accès aux aides pour les artistes sont désormais plus souples

Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©Bee Balogun
Le 27.11.2020, à 15h31
02 MIN LI-
RE
©Bee Balogun
Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©Bee Balogun
Le 25 novembre, l’association Technopol a obtenu un assouplissement des critères d’éligibilité du fonds d’urgence spécifique de solidarité pour les artistes et les techniciens du spectacle. Désormais, un plus grand nombre de professionnels pourront y accéder et bénéficier d’une aide allant jusqu’à 1 500 euros.

En septembre dernier, le ministère de la Culture ouvrait un fonds d’urgence spécifique de solidarité pour les artistes et les techniciens du spectacle (FUSSAT) visant à soutenir les artistes et techniciens qui n’entraient pas dans le champ d’éligibilité des dispositifs aménagés jusqu’à présent. Malheureusement, le FUSSAT impliquait des conditions très restreintes qui laissaient un bon nombre de professionnels des arts et du spectacle, notamment ceux en cours de procédure pour accéder au régime intermittent, sans soutien financier.

C’est ainsi que le 25 novembre, l’association Technopol a rencontré la Direction Générale de la Création Artistique (DGCA) dans le but d’obtenir plus de flexibilité quant aux conditions d’éligibilité au FUSSAT. C’est une réussite : les négociations ont abouti à un assouplissement important de la part de la DGCA. Ainsi, l’aide n°1 du dispositif, qui s’adresse aux personnes tentant d’entrer dans le régime intermittent, est désormais plus facilement accessible : il faut maintenant avoir réalisé au minimum 250 heures de travail pour en bénéficier, contre 361 heures auparavant. Les professionnels éligibles pourront alors recevoir une aide allant jusqu’à 1 500 euros.

C’est une belle victoire pour l’association et pour les professionnels des arts et du spectacle. Notons que le 16 novembre dernier, alors que Technopol et la Chambre syndicale des lieux musicaux, festifs et nocturnes s’associaient pour proposer au gouvernement un amendement à la loi de Finance, visant à redistribuer les aides et notamment créer un fonds de soutien de 20 millions d’euros pour le secteur des musiques électroniques, la proposition n’avait malheureusement pas été retenue.

Le détails des aides allouées par le FUSSAT sont à retrouver à cette adresse.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant