Sonar Festival 2015 : un instant au Dôme Red Bull

Écrit par Trax Magazine
Le 26.06.2015, à 14h29
05 MIN LI-
RE
Écrit par Trax Magazine
L’alerte Sonar nous rappelle chaque année qu’il est des obligations plutôt sympathiques, comme celle d’aller trainer ses guêtres dans l’estivale et ravissante Barcelone tous les mois de juin. Pour cette édition 2015, le rendez-vous est pris du 18 au 20.  

À voir : Le Sonar en direct de chez vous

C’est avec un bonheur qu’on ne peut dissimuler que nous avons regagné la fameuse Plaça d’Espanya – Fira Montjuic, et retrouvé le bien nommé Sonar by Day. Le prétexte tout trouvé pour rendre visite à son acolyte de partenaire officiel Red Bull, présent à ses côtés depuis onze ans et instigateur à chaque édition d’une scène à la programmation éclectique, et, (c’est le principe) issue de la dernière promotion de sa Red Bull Music Academy. De celle de 2014, Red Bull a ramené depuis Tokyo de charmants spécimens dans ses valises. On va prendre le temps de vous expliquer tout ça.

sonar

En faisant nos premiers pas sur le site, on retrouve la fameuse grande salle de conférence surplombée d’un soleil sans faille, espace désormais bien connu des habitués du Sonar. Le public de ce jeudi après-midi, pas massif, est essentiellement constitué de professionnels de l’industrie musicale et de la presse, venus y faire des rencontres ou profiter des activités proposées par le Sonar by Day, et de festivaliers habitués de la Red Bull stage. Nous avouerons que ceux-là ne se sont pas plantés de scène. Le déplacement en vaut la chandelle : la prog est carrément intrigante, résolument placée sous le signe de l’audace. De l’électronique, ça oui. Mais pas que. 

Skepta and JME

Allez, on ne vous fera pas languir plus longtemps, on balance l’info. Cette année, c’est la scène grime que Red Bull a choisi de jeter sous le feu de ses projecteurs. Si ce style vous est vaguement familier, rappelons pour mémoire qu’avant la récente révélation de Skepta auprès du grand public et la popularisation du genre par Kanye West lors de sa performance aux Brit Awards 2015, cette espèce d’hip-hop à la sauce garage UK n’avait jamais su outrepasser les frontières de l’Angleterre qui l’a vue naître (y occupant tout de même cette dernière décennie la place de phénomène culturel majeur, un peu comme le punk dans les années 70).

Skepta & JME

Ok. Le grime débarque en Espagne, et au Sonar. Ça, c’est fait. Vaguement abasourdis par ce soleil, qui tape vous dit-on, on pénètre donc dans le Sonar village, sans oublier d’attraper au passage une petite Estrella, la bière officielle, avant de filer fissa au Fira Montjuic, où nous attend le très frenchy La Mverte. De quoi commencer en douceur, c’est propre, c’est dansant. Thermostat en mode pré-chauffe.

La Mverte red bull sonar

Changement de continent, c’est notre ami mexicain LAO qui prend ensuite le relais. Avec lui, pas de mauvaise surprise, la température monte tranquillement d’un cran, ça s’électrise un peu mais on laisse monter le désir. Puis on décide de s’octroyer une pause. Humains, trop humains. L’appel de l’Estrella se dispute avec celui du Red Bull, une alternance salvatrice qui nous maintiendra dans un certain équilibre vital, nous permettant accessoirement d’aller faire notre boulot et de cavaler à droite à gauche entre la salle de conférences et le point presse. Le soir tombant, c’est le moment d’enlever ses lunettes de soleil. Rien à cacher et tout à découvrir. La foule se fait plus dense, comme l’impression qu’un certain Mumdance aurait donné un certain rendez-vous à une certaine heure… Bingo. Mode grime activé. L’excellent orfèvre de la bass music, et cela n’avait pas échappé à nos petites oreilles averties, a convié en grande pompe le tout jeune et néanmoins prometteur Novelis accompagné de sa clique The Square, pour un b2b d’un genre nouveau, genre b2b2b… Il y a “mas” d’énergie sur scène, et ça gagne sévèrement l’assemblée ! Un grand moment.

Red bull sonar

On arrive sur un rythme tranquille pour le Sonar by Day du vendredi midi. Ponctuels mais pas pressés. D’autant qu’il va falloir capitaliser son énergie. Ce vendredi, c’est journée techno. Saisis d’un ravissement encore un peu englué, on accueille la toujours belle Xosar. Affairée sur ses machines, du genre à ne pas prendre le temps de blaguer, elle balance un set lourd et compact qui donnera plus que ce qu’il faut d’attaque aux festivaliers pour la session housy jazzy d’un Floating Points au top de sa forme, appuyé si besoin en était, par un sound system d’une puissance à en décorner un bull (allez, peu importe sa couleur).

Xosar red bull sonar

La fatigue se fait sentir dans les jambes, ce samedi midi. Le ciel, toujours aussi impeccable, nous donne goût à la perfection, et dans son infinie mansuétude, semble nous faire descendre tout droit de ses sphères la somptueuse Bosaina. « J’ai pitié de toi, pauvre festivalier, je te confie l’artiste qu’il te faut, Ici, et Maintenant ». Aux petits soins pour nous assurer un début d’après-midi tout en douceur et volupté, l’égyptienne distille une électro ambiant expérimentale propice aux voyages de l’âme. Sans s’inventer une vie plus métaphysique que ce qu’elle n’est, on ne vous cachera pas qu’assis dans l’herbe à l’écouter, on était plutôt très, très bien.

Le cocktail magique Red Bull/Estrella fera son travail pour nous aider à nous mettre d’attaque pour la suite des évènements. Le soir arrive bientôt, nous voilà repartis pour une bonne grosse session grime. Zebra Katz entame les hostilités avec son new hip-hop provocateur. La grenade est dégoupillée. Just Blaze, grand nom du hip-hop, enchaîne avec un set ultra rodé, classique et efficace. Voilà maintenant la foule compacte chauffée à blanc pour l’arrivée des MC londoniens. C’est l’heure de mettre le feu. Les brothers (pour de vrai), JME, maître gangsta rap, et Skepta, tout de blanc vêtu, s’en chargeront, comme pilotés par une verve énervée et sans concession qui finira par mettre tout le monde K.O. C’est bon la fatigue, tu as gagné ! Pour nous, c’est le moment de quitter le Sonar by Day pour poursuivre la nuit sous d’autres latitudes.

Zebra Katz

Challenge relevé donc, pour Red Bull. Le Sonar by Day et son public ont validé la crème de la scène grime montante. Ça tombe bien, Trax viendra bientôt vous en reparler.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant