Snoop Dogg, Pete Rock, Usher sur le nouvel album de De La Soul

Écrit par Trax Magazine
Le 31.08.2015, à 14h23
02 MIN LI-
RE
Écrit par Trax Magazine
Parmi les multiples projets Kickstarter initiés par des artistes déchus, en perte de vitesse ou issus d’une période révolue (hello TLC, hello Lee Scratch Perry), le nouvel album de De La Soul, bénéficiant de la présence de son entourage, constitue une annonce (extrêmement) réjouissante.

 Une partie des invités présents sur ce huitième essai anonyme (le premier depuis Grind Date, paru en 2004) nous était dévoilée au mois de mars, date de lancement de la campagne Kickstarter. De La Soul révélait ainsi la présence de Damon Albarn (souvenez-vous, la participation du groupe aux titres “Feel Good Inc.” et “Superfast Jellyfish” de Gorillaz), aux côtés de David Byrne (vivement intéressé par les side projects éclectiques), 2 Chainz et Little Dragon (un autre proche de Damon Albarn).

La formation de Long Island, emblème du hip-hop alternatif et membre à part entière des Native Tongues (aux côtés de Jungle Brothers et A Tribe Called Quest), dévoile dès à présent une nouvelle liste d’artistes prestigieux : le producteur Pete Rock, Snoop Dogg, Usher, Estelle et Roc Marciano. Les deux sections (opposées, si l’on omet la présence de 2 Chainz), couvrent le spectre musical de la formation new-yorkaise, attirée par diverses sonorités, par des artistes provenant d’horizons différents.

Les chiffres de cette nouvelle campagne Kickstarter, laquelle réunit 11 169 contributeurs (plus de $600 000), témoigne ainsi de l’enthousiasme de sa fan base. A l’égal les répertoires de J Dilla et de N.W.A. (dont le récent biopic suscitait un certain émoi), de nouvelles générations d’auditeurs semble séduits, fascinés par l’œuvre de De La Soul, peu enclins (d’ordinaire) aux engouements spontanés, peu sensibles au charme de ces trésors cachés — ou délaissés.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant