Sidaction présente le premier Kamasutra LGBT+ et célèbre “tous les amours”

Écrit par Clarisse Prevost
Le 21.10.2022, à 17h56
02 MIN LI-
RE
Écrit par Clarisse Prevost
Ses bénéfices seront reversés à Sidaction afin de financer la prévention et la recherche médicale.

C’est entre le sixième et le septième siècle que le célèbre recueil indien illustré – le Kamasutra – voyait le jour. Traduit en anglais en 1876, ce n’est qu’en 1963 qu’il deviendra légal en Angleterre. Aujourd’hui, l’association de lutte contre le VIH/sida – Sidaction – présente un ouvrage inédit qui revisite le traité originel, se voulant le reflet des orientations sexuelles qui ont progressivement été nommées et reconnues. Avec la collaboration de 67 illustrateurs, l’ouvrage inclusif présente une variété de corps et de situations, sans manquer de rappeler l’importance de l’usage des préservatifs. À l’occasion, c’est l’artiste français Eddy de Pretto qui est convié pour rédiger la préface de l’édition, y évoquant son expérience personnelle.

01

Florence Thune, directrice générale de Sidaction, explique : « Le Kamasutra+ se veut être un ouvrage artistique, poétique et utile pour montrer que le vrai plaisir, c’est de jouir de ses identités plurielles, d’être bien avec soi-même, donc avec les autres. C’est la clé d’une bonne santé sexuelle, et un levier puissant pour lutter contre le VIH » . Les bénéfices générés par la vente de l’ouvrage seront reversés à l’association afin de financer la recherche médicale et soutenir les associations de prévention et les personnes atteintes du VIH.

L’édition est disponible sur le site de KIBLIND.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant