TRAX 233  - novembre 2021

TRAX 233 – SHYGIRL, rap cyborg et empowerment

9,0015,00
Effacer
Vous aurez accès à la version numérique
de ce numéro depuis votre compte TRAX.

Fascinée par les concepts de consumérisme et de perception, Shygirl construit peu à peu une œuvre où l’électronique, l’hyperpop et la trap soutiennent un rap presque bionique. Depuis Londres, elle explore aussi bien la mode que la réalisation de ses clips complètement fous, toujours désireuse d’enfoncer les portes fermées aux minorités. Quitte à se faire une place dans les plus grandes institutions culturelles du pays, quitte, aussi, à réveiller un monde qui ronfle bien trop fort à son goût.

Mais aussi, à lire et à voir :

  • En six ans, les soirées Possession sont depuis devenues une véritable institution, connue dans toute l’Europe et même jusqu’au Canada ou en Colombie. Autant de soirées folles qui ont accompagné le mouvement de massification de la techno et vu le public parisien se métamorphoser. Retour sur un phénomène.
  • 24 pages de séries photos pour explorer les périphéries du Grand Paris. Et des portraits et séries mode avec le producteur japonais de house Soichi Terada et avec la mannequin, actrice et DJ, Dustin Muchuvitz.
  • New York avait le Studio 54, Clichy-Sous-Bois, l’Échappatoire. Au cours des années 1970 et 1980, la discothèque de banlieue parvint à se hisser au rang de lieu mythique du funk en France grâce à son DJ emblématique, Micky Milan, l’un des fondateurs de ce que l’on appellerait plus tard le french boogie.
  • Activiste trans et écolo, pionnière de la techno expérimentale et codeuse geek, Chris Korda est aussi la flamboyante « Révérende » de la Church of Euthanasia, cofondée pour alarmer sur la crise climatique. Entretien en forme d’alerte.
  • Qu’obtient-on lorsqu’on mélange le rap du sud des États-Unis, le street racing japonais et des adolescents russes dans le grand shaker d’Internet ? Un sous-genre de musique électronique qui rend complètement fous les TikTokeurs, les pays de l’Est, et les OG de la trap de Memphis.
  • Des envolées lyriques sur fond de techno hardcore, des paroles énigmatiques, une esthétique entre haute couture et science-fiction… C’est la formule magique pensée par Mathilde Fernandez et Paul Seul, pour prendre aux tripes la « génération désenchantée » comme personne ne l’avait fait avant eux.

Et plus : Greg, Audiobooks, l’amapiano, les looks dans le film Matrix, Mad Rey à la campagne, les raves de Zurich dans les 90’s, la virulente ville de Bristol, les cendriers de Re-Zine, la TB-303 ou encore Neil Young qui se prend pour Kraftwerk.

Découvrez nos
autres produits

ABONNEMENT 2 ANS TRAX MAGAZINE

55,00 tous les 2 ans
En savoir plus
TRAX 234  - juin 2022

TRAX 234 - LAYLOW, COMMUNAUTÉ D’ESPRIT

9,0015,00
En savoir plus

Porte-clés Hotel Black

8,00
En savoir plus