TRAX 193  - juin 2016

Berlin est mort

4,955,95
Effacer
Vous aurez accès à la version numérique
de ce numéro depuis votre compte TRAX.

Numéro spécial : Europe, les nouvelles capitales de la fête

Hors des sentiers battus, à l’abri du clubbing touristique, notre jeune Europe protège bien des secrets enthousiastes. Nous nous sommes rendus à Leipzig, ce « nouveau Berlin », dans le Kiev post-révolutionnaire et au cœur de la bouillante Belgrade. Partout, cette même énergie à dévorer un futur au tracé encore frais. En sus, un guide pratique de Lisbonne, Bucarest, Prague, Varsovie et Vienne : meilleurs clubs, prix d’une nuit de fête, politiques sur l’alcool et les stupéfiants. En couv’, Rødhåd ou comment son enfance à Berlin-Est l’amène à voir la piste de danse comme une zone de rébellion autant qu’un exutoire.

AU SOMMAIRE

Courrier international : Le nouveau Berlin, c’est Berlin, scande Vincent Glad. “Qui en France a entendu parler du Rummels Bucht, Czar Hagestolz ou du Mensch Meier, parfaites alternatives au Sisyphos où se pressent les touristes ?“

Blot Job : Quatre bonnes raisons de ne pas devenir DJ, selon David Blot

Le jour où… le Tresor a ouvert : « On a nettoyé les deux salles avec des masques de protection. Le plus drôle, c’est que la photo du ménage a circulé et des gens sont venus avec des masques dans le club parce qu’ils pensaient que c’était le dress code. » Dimitri Hegemann, fondateur du club.

Grand reportage : « Ce qui est cool à Leipzig, c’est qu’il est toujours possible de tenir un club sans licence, la police laisse faire si on se tient bien. » Scène électronique florissante, clubs underground, ambiance libertaire et loyers raisonnables : un nouveau Berlin ? La réalité est un peu différente.

Grand reportage : Tijana T est une excellente DJ et productrice house et techno mais aussi journaliste musique. Pour Trax, elle décrit la nouvelle scène de sa ville, dans son contexte politique et social d’après- guerre, l’euphorie qui y explose, avec comme pendant direct, son récent tourisme de la fête.

La couv’ : On l’appelle « boucher de la techno ». Pourtant, Rødhåd, avec une douceur communicative, se livre sans fard comme si l’on se connaissait depuis toujours, dévoilant son intimité en rigolant : la violence du Berlin-Est de son enfance, les décors postindustriels et son ancien boulot d’architecte. Et pourquoi sa musique, en apparence violente et sans concession, peut se concevoir comme la « bande-son d’une révolte ».

Grand reportage : Dans une Ukraine déchirée après l’Euro-révolution, une partie de la jeunesse de Kiev forge son identité au sein de la scène électronique émergente. Les amateurs de techno se sont créés un espace de liberté, ignorant les problèmes de corruption, la crise économique et le dénigrement du reste de la population.

Guide pratique : Prague, Varsovie, Lisbonne, Vienne ou Bucarest attirent aussi une faune en mal d’un esprit festif. Nous sommes partis sur place pour jauger leur “Berlin cred’” : meilleurs clubs, politique sur l’alcool et les drogues, coût d’une nuit…

Abonnements &
offres exclusives

Abonnement TRAX 2 ans

  • Inclus 20 numéros + 1 numérique offert
  • Accès à la version numérique ou papier + numérique
  • Tous les numéros en numérique sur ton compte Trax
À partir de : 49,00 tous les 2 ans
En savoir plus

Abonnement TRAX 1 an

  • Inclus 10 numéros + 1 numérique offert
  • Accès à la version numérique ou papier + numérique
  • Tous les numéros en numérique sur ton compte Trax
À partir de : 29,00 / an
En savoir plus

Commandez les

anciens numéros

TRAX 227  - décembre 2019

Videurs & physios, 30 pages de bagarre, de gruge et d'amour

4,956,95
En savoir plus
TRAX 226  - novembre 2019

L'union fait la fête

4,956,95
En savoir plus
TRAX 225  - octobre 2019

Maghreb, la puissance

4,956,95
En savoir plus
TRAX 224  - septembre 2019

Concrete, il était un petit navire

4,956,95
En savoir plus