Sept performances exceptionnelles à ne pas manquer au Peacock Society

Écrit par Trax Magazine
Le 10.06.2016, à 14h13
02 MIN LI-
RE
Écrit par Trax Magazine
Du 13 au 17 juillet prochain, le festival Peacock Society réinvestit le Parc Floral de Vincennes pour la quatrième année consécutive. Au-delà des têtes d’affiche, voici sept artistes ou groupes plus rares à ne pas manquer cette année.

Pantha du Prince feat The Triad, jour 1 : Il s’agit de la toute récente association du producteur berlinois Pantha du Prince avec son ami de longue date Scott Mou et le batteur/compositeur norvégien Bendik Hovik. Ce nouveau groupe fait basculer la techno/house indie du producteur berlinois vers un univers plus psychédélique et minimaliste mais conservant une certaine profondeur de basses. Outre la promesse musicale, le passage du groupe à la Peacock Society assure un spectacle grandiose fait de visuels hypnotiques et de jeux de lumière blanche sur vapeurs mystiques…

Mykki Blanco, jour 3 : La drag-queen du rap game new-yorkais viendra faire remuer les hanches des festivaliers avec son hip-hop minimal terriblement entraînant. Son très bon jeu d’acteur – plusieurs fois démontré dans ses clips – et son goût du travestissement assurent de transformer son concert du 16 juillet en un véritable show.

KiNK présente Cyrillic, jour 2 : Ce nouveau projet de KiNK n’a pour l’instant été présenté qu’une seule fois à Paris – lors d’une soirée Haïku en avril 2015. Le producteur bulgare revient donc pour une performance hybride entre live modulaire et Djing présentant une musique éclectique toujours efficace.

Mikael Seifu, jour 2 : Leader du nouveau genre de la musique électronique éthiopienne – l’ethiopiyawi –, Mikael Seifu jouera ses premiers sets en France cet été. Les productions de l’artiste font résonner l’univers du folk éthiopien en écho des musiques électroniques plus occidentales, créant un son complètement nouveau que l’Europe commence à suivre de près.

Bicep, jour 1 : Ce duo originaire de Belfast s’est fait sa réputation grâce à son site Feelmybicep – devenu une référence pour les amoureux de house, italo ou disco. Leur set au parc Floral s’annonce riche en pépites.

DJ Shadow, jour 2 : Le retour de DJ Shadow à Paris s’annonce tonitruant puisqu’il s’agira à la fois de célébrer la sortie de son nouvel album Mountain Will Fall et les vingt ans de Endtroducing – son premier album culte pour Mo Wax en 1996.

Aurora Halal, jour 1 : Aurora Halal est à la fois productrice et artiste visuelle. Des images soignées accompagnent donc toujours ses performances live et sets hypnotiques, créant une atmosphère qui envoûtera sans aucun doute les festivaliers présents mercredi.

A lire également :

Le festival Peacock Society aurait-il le meilleur line-up français de l’année ?

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant