Salut C’est Cool a adapté un opéra-ballet de 1735, et c’est aussi fou que prévu

Écrit par Martin Pinguet
Le 29.06.2017, à 17h18
02 MIN LI-
RE
©Salut C'est Cool
Écrit par Martin Pinguet
0 Partage
Vous croyiez que Jeff Mills était le seul producteur à s’intéresser au répertoire classique, en s’inspirant pour son dernier album de la symphonie Les Planètes de Gustav Holst, une œuvre de 1918 ? Détrompez-vous : les trublions de la techno française Salut C’est Cool viennent de dévoiler leur réinterprétation d’un opéra-ballet de 1735.

Après une tournée des festivals triomphante et le projet solo de James Darle, le crew parisien s’attaque à l’opéra. Et pas n’importe lequel : l’œuvre reconnue du Français Jean-Philippe Rameau, Les Indes Galantes, un opéra-ballet en 4 entrées (des actes, mais sans lien narratif les uns avec les autres) qui racontent 4 histoires entre la Turquie, la Perse, le Pérou et l’Amérique. Souvent cité comme l’opéra-ballet le plus abouti, il est tombé dans l’oubli avant d’être redécouvert au XXe siècle.

Et voilà que les Indes sont tombées aux mains de Salut C’est Cool. Et leur version de 40 minutes est aussi folle que prévu : c’est absurde, obsédant, ça enchaîne les fonds verts et les animations dessinées à l’arrache sur Paint. À grand renfort de synthés criards, le groupe a repris les paroles de l’opéra pour refaire la musique à leur sauce. On retiendra notamment un surréaliste dialogue entre une éponge, une boîte de conserve et un spray javel. Dalí aurait apprécié.

0 Partage

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant