À voir : les vidéos complètement délirantes de Rubin Steiner sur l’histoire de la musique

Écrit par Erwan Lecoup
Photo de couverture : ©D.R
Le 02.04.2020, à 17h39
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Erwan Lecoup
Photo de couverture : ©D.R
Une série de leçons en vidéo traitant l’histoire populaire de la musique moderne à fait son apparition sur YouTube en début de confinement. À l’initiative du producteur français Rubin Steiner, ces petits formats proposent des cours sur la culture musicale électronique, le tout au second, voire troisième degré.

Le DJ et musicien français Rubin Steiner s’est lancé dans une série de vidéos depuis le début du confinement. Disponibles sur sa page YouTube, celles-ci prennent la forme de leçons ludiques et humoristiques retraçant l’histoire de la musique électronique avec l’apparition des synthétiseurs. Bande sonore, images et vidéos d’archives sont au menu afin d’en apprendre toujours un peu plus sur ce mouvement musical en constante évolution.

En posant des questions telles que « Peut-on dater le jour où la musique électronique a tué le jazz et le rock ? » ou « Depuis quand la musique électronique est-elle la musique du futur ? », Rubin Steiner tente aussi de répondre à des thématiques comme celle des « débuts de la musique électronique moderne : une histoire d’amour floue entre vieux intellos et bricoleur·euse·s ». La dernière vidéo en date est un tuto DJ pour apprendre à mixer avec des disques vinyle, âmes sensibles s’abstenir. Une sorte d’université populaire de la musique moderne, au second degré.

Rubin Steiner possède une large culture musicale issue des mouvements jazz, hip-hop et punk rock des années 80, le tout avec une grosse tendance vers l’électronique : electro-jazz, disco-punk, krautrock, house et techno. De son passé aux multiples expériences professionnelles, entre animateur d’émissions radio, ponctuellement écrivain, mais aussi programmateur de la salle de concert Le Temps Machine à Tour, cet érudit a également sorti une vingtaine d’albums et EPs depuis 1998 sur Platinum Records.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant