Royaume-Uni : Une pétition demande l’interdiction des paillettes, nocives pour l’environnement

Écrit par Julie Radix
Le 24.06.2019, à 17h02
02 MIN LI-
RE
©D.R.
Écrit par Julie Radix
En mars dernier, une pétition demandant l’interdiction des paillettes sur le territoire britannique a été lancée par le collectif 38 Degrees. En cause : leur impact particulièrement nocif sur l’environnement, qui a récemment poussé de nombreux festivals outre-Manche à les bannir. 

Pour apporter une touche festive à sa tenue de festival, rien de tel que des paillettes. Pourtant, le collectif de défense de l’environnement britannique 38 Degrees a lancé en mars dernier une pétition appelant à l’interdiction totale de ces fameuses pastilles scintillantes sur le territoire britannique. Avec déjà plus de 6 200 signatures recueillies sur les 7 000 visées, le document s’adresse directement à Michael Groove, le Secrétaire d’État à l’Environnement du Royaume-Uni. 

La raison ? Entièrement composées de plastique et de taille microscopique, elles constituent des déchets particulièrement polluants et compliqués à traquer. De plus, elles mettraient près de cent ans à se dégrader naturellement. Conséquence de cette longévité, « les paillettes se retrouvent souvent dans l’estomac des poissons et des oiseaux », condamne David Innes, membre du collectif. Et c’est en effet ce que confirme une étude publiée en 2013 par le journal britannique Marine Pollution Bulletin : un tiers des poissons de la mer du Nord contiennent des particules microplastiques, y compris des paillettes. 

   À lire également 
Tribune: Il est urgent pour les clubs et festivals d’effectuer leur transition écologique

Alors, faut-il interdire ces paillettes au public des festivals ? C’est en tout cas ce à quoi se sont engagés 61 festivals de musique britanniques l’année dernière. D’ici 2021, les spectateurs du Boomtown Festival, du Bestival ou encore du Shambala ne pourront plus les utiliser pour décorer leurs visages. Une nouvelle façon pour ces évènements de s’engager pour le climat et de s’investir dans la résolution des problèmes écologiques liés à leur organisation, ainsi qu’un moyen d’y responsabiliser les festivaliers. 

Mais le milieu de la fête n’est pas le seul à se mobiliser. De grandes enseignes ont en effet décider de retirer les paillettes de leurs rayons, à l’image de la chaîne de supermarché Aldi. Après avoir banni les pastilles scintillantes de ses gammes Halloween et Noël, elle a en effet annoncé leur suppression totale de tous les produits d’ici 2020.

Que les festivaliers se rassurent, certaines marques ont déjà trouvé des alternatives écologiques. Bioglitz, Wild Glitter ou Festival Faces proposent désormais des paillettes biodégradables, fabriquées à partir de plastique recyclé. Une manière de continuer à briller sans nuire à l’environnement.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant