Roselyne Bachelot s’engage à défendre la fin de la distanciation, uniquement pour les concerts assis

Écrit par Sarah Pince
Photo de couverture : ©D.R.
Le 21.08.2020, à 12h12
02 MIN LI-
RE
©D.R.
Écrit par Sarah Pince
Photo de couverture : ©D.R.
0 Partages
Mercredi matin, la ministre de la Culture a reçu les représentants des professions du spectacle vivant dans l’optique d’accompagner une reprise de l’activité. Selon le Parisien, elle envisagerait de mettre fin aux mesures de distanciation physique dans les salles de spectacle en configuration assise.

Par Sarah Pince.

Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, recevait mercredi 19 août au matin les représentants syndicaux de l’événementiel et du spectacle, dans un contexte de tension et d’incertitude liée à la pandémie de Covid-19. 

Auprès des professionnels du secteur qui s’interrogent sur le protocole sanitaire à suivre pour la rentrée, Roselyne Bachelot a promis de défendre la fin de la distanciation physique dans les salles de spectacle lors du prochain Conseil de défense. Une demande formulée par Bertrand Thamin, président du Syndicat national du théâtre privé (SNTP) et appuyée par d’autres organisations syndicales telles que le Prodiss (syndicat national du spectacle musical et de variété). Cette mesure a pour but de permettre aux exploitants d’augmenter leur jauge de spectateurs et s’appliquerait uniquement aux spectacles assis, avec masque obligatoire.

Aucune décision n’a été prise pour le moment, la ministre s’étant simplement engagée à défendre une position, qui sera débattue au sein du gouvernement. Les festivals et concerts debout n’ont obtenu aucune garantie de la part de Roselyne Bachelot, alors que les rassemblements restent limités à 5000 personnes jusqu’à la fin octobre minimum. Le secteur de la musique électronique reste donc en suspens.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant