Retour dans le mythique club belge Zillion, 13 ans après sa fermeture

Écrit par Céline Emmerechts
Le 11.04.2016, à 12h11
02 MIN LI-
RE
Écrit par Céline Emmerechts
Avec ses quatre salles, ses podiums, ses jeux de lumière et sa programmation techno, le club anversoise Zillion s’est rapidement installé au rang des endroits mythiques pour faire la fête. La communauté Facebook Urbex Trips nous offre une visite unique à l’intérieur du lieu, dont les portes ont définitivement été fermées en 2003.Photos par Urbex Trips

Club Zillion

Le 16 octobre 1997, le club Zillion ouvre ses portes. Géré par Frank Verstraeten, il deviendra l’un des dancefloors les plus connus de Belgique, pour le meilleur et pour le pire.

Jeux de lumière, lasers dans tous les sens, confettis, décoration industrielle, fumée à gogo et piste de danse hydraulique entraînent des milliers de danseurs à venir se déhancher durant des heures lors des soirées qui y sont organisées.

Club Zillion

Malheureusement, une certaine ingérence et des activités frauduleuses se cachaient derrière cette ambiance festive. Le non-respect des normes de sécurité, des problèmes de licences, des affaires de blanchiment d’argent et de drogues, des soirées pornographiques… poussent le club à mettre la clé sous la porte en 2001. Après une dernière tentative de ré-ouverture illégale en 2003, la discothèque ferme définitivement.

Le collectif Urbex Trips nous propose une plongée sans pareille dans les entrailles de ce club légendaire qui, bien qu’infâme, a connu de belles heures de gloire.

Club Zillion

Club Zillion

Club Zillion

Club Zillion

Club Zillion

Club Zillion

Club Zillion

Club Zillion

Club Zillion

Club Zillion

Club Zillion

Club Zillion

Club Zillion

TOUTES LES PHOTOS ICI

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant