Rennes : jeunes prodiges et piliers de la techno française vont retourner le 1988 Live Club

Écrit par Jean Gueguen
Le 14.10.2019, à 15h43
02 MIN LI-
RE
©Axel Ftne
Écrit par Jean Gueguen
0 Partages
Le 15 novembre prochain, c’est au 1988 Live Club à Rennes que Club Trax viendra squatter les platines avec une programmation aussi solide qu’originale, mêlant valeurs sûres de la scène techno française, Chris Carrier, Bambounou, et jeunes étoiles actuelles telles que ڭليثرGlitter٥٥ et Sweely.  

Poursuivant sa tournée des clubs les plus branchés de France et de Navarre, Club Trax s’installera le 15 novembre prochain dans un des spots électroniques les plus chauds de Rennes, le 1988 Live Club. Et ce sont quatre redoutables artistes que Trax ramène dans ses valises pour l’occasion, éclectiques dans leur pratique, homogènes dans leur talent. 

Avec tout d’abord la venue de Chris Carrier, pilier de la techno française, qui accompagne son développement depuis la sortie de son premier EP en 1994, multipliant les créations de labels et les collaborations, et traversant les différents styles qui ont émergé ces 25 dernières années, house, tech house, deep, minimal, techno, acid, le Français est un véritable couteau suisse. 

Plus jeune, mais non moins prestigieux, il sera accompagné du producteur Bambounou, qui s’est imposé sur la scène house et techno ces dix dernières années par ses nombreuses performances en DJ set et ses sorties remarquées, qui le font s’orienter toujours plus vers l’IDM. Après ses premiers passages au 1988 Live Club, le public rennais devrait l’attendre de pied ferme.

La soirée verra aussi le retour à Rennes de ڭليثرGlitter٥٥, après son passage remarqué aux Trans Musicales 2018. La jeune artiste marocaine a depuis eu l’occasion de se produire sur de nombreuses dates en France, et de parfaire son art d’un mélange conscientisé des sonorités traditionnelles nord-africaines à l’univers sombre de la techno.

Outre ces virtuoses du DJ set, un live sera assuré par le jeune et compulsif producteur niçois Sweely, petit protégé de La Chinerie dont il avait signé la première sortie en 2016, et de feu Concrete dont il a souvent eu l’occasion de retourner le pont. Passionné de house sous toutes les coutures, son groove persiste quel que soit le style auquel il s’essaie. Son live sera, à n’en pas douter, un moment fort dans une soirée pleine de promesses.

Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook de l’événement.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant