Relations humaines: Internet s’énamoure d’un nouveau phénomène, les pink flags

Écrit par Clarisse Prevost
Le 30.05.2022, à 16h30
02 MIN LI-
RE
Écrit par Clarisse Prevost
Après les rouges et les verts, voici les Pink Flags…

Cela fait déjà un petit bout de temps que les fameux Red Flags (violence, manipulation, jalousie excessive, addiction, etc..) – comportements perçus comme des avertissements concernant le bien-fondé d’une relation – sont entrés dans les moeurs. Véritable phénomène d’Internet, le drapeau moral s’est ensuite vu habillé d’une nouvelle couleur, le vert. À l’inverse, ces Green Flags sont considérés comme des signaux favorables à une relation saine et se manifestent par le biais de différentes situations parmi les suivantes : parvenir à être soi-même en la présence de l’autre, le rire, le respect, la confiance, un partage de valeurs et du soutien mutuel –ce qui en réalité, devrait être banal.

Aujourd’hui, un nouveau terme plus nuancé émerge, celui des Pink Flags. Cette dénomination sous-entendrait qu’une attitude d’abord perçue avec incompréhension (qui peut-être jugé red flag) nécessiterait dans un cas précis plus d’analyse et de réflexion avant de kick out le potentiel lover. Jessica Alderson – experte en relations amoureuses et cofondatrice de l’application de rencontres So Synced – décrit les signaux d’alarme comme “des indications que la relation n’est peut-être pas la bonne ou qu’elle nécessitera un certain travail”. Même s’ils ne sont pas totalement rédhibitoires, ils ne doivent pas être ignorés. Ils concerneraient donc des divergences de personnalité, d’éducation, d’habitude, qu’un peu plus de temps permettrait de cerner, accepter voire apprécier. Petit problème ou fait alarmant ? La solution conseillée par les spécialistes du sujet pour déceler le rouge au rose ne serait autre que les bonnes vielles – bienveillantes et sincères – discussions.

PS : Évidemment, les relations platoniques ne sont pas exclues du sujet. On vous laisse d’ailleurs relire notre dernier article sur les amitiés toxiques.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant