Reims : un palais du XVème siècle va accueillir 3 soirs de festival techno, house et afro

Écrit par Erwan Lecoup
Photo de couverture : ©D.R.
Le 10.03.2020, à 13h00
02 MIN LI-
RE
©D.R.
Écrit par Erwan Lecoup
Photo de couverture : ©D.R.
0 Partages
Du 9 au 11 avril prochain, l’association Velours propose trois soirées thématiques pour la 10ème édition du festival des Noces Félines. Le Palais de Tau de Reims accueillera un public aux allures de chat, au gré d’une programmation oscillant entre techno hypnotique, groove oriental et chaleur frénétique du Sud de l’Afrique.

Le festival des Noces Félines remet le couvert à Reims dans le lieu incroyable datant du XVème sicèle qu’est le Palais de Tau, où les rois de France y faisaient la fête après leur couronnement. Une 10ème édition qui célèbre également les 10 ans de l’association organisatrice Velours. Les festivités se dérouleront sur trois soirs, du jeudi 9 au samedi 11 avril prochain, pour trois ambiances musicales basées sur des thématiques distinctes. « La programmation fait la part belle aux artistes émergeant en passe d’acquérir une renommée nationale importante » s’enthousiasme Thibaud Rolland, directeur et programmateur de Velours.

Trois nuits de noces

Chaque soirée proposera ainsi « une montée crescendo partant d’un live instrumental, avec un line-up évoluant vers la forme la plus électronique de la thématique de la soirée », détaille-t-il. Cela débute avec Hypnose Boréale le jeudi 9, mettant à l’honneur les musiques électroniques, entre ambiant, house et techno. Le prodige de la house parisienne Mézigue sera présent, mais aussi Sweely, ancien résident de feu Concrete, suivi par la deep techno ambiant d’Indigo Persona du collectif La Forge. C’est sans oublier l’homme-orchestre Mezerg et son PianoBoomBoom : fusion home-made entre piano et percussion, accompagnée de sa performance au thérémine.

Le vendredi 10 étant placé sous le signe de la “transe orientale”, il faut se préparer à un voyage au-delà du Proche-Orient, du Maghreb et de l’Est de l’Europe. Le duo de DJs Kabylie Minogue proposera son électro orientale et arabisante, suivi par le rock psychédélique heavy et progressif du groupe franco-égyptien-américain Al-Qasar. Un des coups de cœur de la programmation sera le live de MurmanTsuladze, artiste « réinventant la musique géorgienne en mode night club, avec ce côté loufoque has been terriblement efficace », décrit Thibaud Rolland.

01
©Sylvain Ternard

Parfums et masques de chat

La troisième et dernière soirée du samedi, proposera une “frénésie tropicale” sous la chaleur subsaharienne des musiques du monde. Le musicien malgache Damily sera accompagné par le Toliara Tsapiky Band défendant une musique rythmée et la danse frénétique. Le Sud-Africain Muzi jouera son afro-pop-house et Tobby assurera son DJ set à la sélection world électronique spécialement concocté pour l’occasion.

Pour agrémenter le festival, installations innovantes et participatives, projections numériques et mapping sont au menu. Chaque soir un parfum de créateur sera distillé dans les salles pour éveiller les cinq sens en fonction de la thématique de la soirée. Et c’est sans oublier, les iconiques « masques de chat magnifiquement décorés, car se déguiser permet de se libérer, de lâcher prise et de rentrer en transe », souligne Thibaud Rolland.

Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook de l’événement.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant