Qui est Bayetë, ce trio de diggers parisien qui fait groover les foules avec sa disco afro tropicale ?

Écrit par Amaury Lelu
Le 12.06.2019, à 18h22
02 MIN LI-
RE
©D.R.
Écrit par Amaury Lelu
Le 21 juin prochain, la Rotonde Stalingrad à Paris accueillera Bayetë pour un all night long lors de la Club Trax de la Fête de la musique. Le trio parisien aux frontières du disco, de l’afro-tropicale et de la dance music compte bien faire voyager le public avec ses nombreux disques.

Simon Bomeisl, Norman Gervais et Rémi Feldman sont les 3 jeunes artistes à l’origine de Bayetë. Les deux derniers viendront représenter le groupe, avec pas moins de 6 heures de set à l’Atrium de la Rotonde, lors de la Club Trax du 21 juin, pour la Fête de la musique.

Originaires de Sainte-Maxime, de Casablanca et de Paris, c’est le destin qui a réuni les membres de Bayetë dans la capitale française en 2016. Des horizons divers mais une passion commune : digger. Après avoir commencé à chiner sur Internet des musiques disco, afro tropicale et dance music des années 80-90, c’est lors de brocantes qu’ils poursuivent leurs recherches de disques.

Administrateurs de La Chinerie, les trois garçons s’échangent tout d’abord leurs découvertes dans leurs conversations online, se rencontrent et lancent ensuite leur propre chaîne Youtube qu’ils nomment “Bayetë”. « Au départ, le principe de la chaîne était de faire découvrir des disques. Et après on s’est dit : “pourquoi ne pas faire un show ?”, se rappelle Rémi Feldman. Bayetë vient du nom d’un groupe sud-africain. Ça évoque aussi le soleil, les tropiques… »

Repéré par Le Mellotron, Bayetë devient résident du bar parisien, qui possède sa propre webradio. « Le Mellotron nous a ouvert beaucoup de portes », avoue Norman Gervais. Le groupe enchaînera ensuite les dates à l’étranger (Londres, Amsterdam, Berlin, Rio de Janeiro, Beyrouth…) et les rencontres. De celles-ci, sont nées des amitiés, comme avec Trujillo, artiste vénézuélien résidant à Berlin. Une personne influente pour ceux qui citent également parmi leurs amis Craig Ouar, un digger français vivant maintenant au Brésil.

   À lire également
Fête de la musique à Paris : L’open air gratuit de la Rotonde accueillera les princes du digging Flegon


Pour la Fête de la musique, Rémi Feldman et Norman Gervais allieront nouveaux vinyles et formats numériques pour une performance enflammée. Pour ce all night long, les deux compères comptent bien laisser court à l’improvisation...

Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook de l’événement

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant