Pour la première fois en France, les recettes du streaming ont dépassé celles du CD

Écrit par Léna Baux
Le 18.03.2019, à 14h52
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Léna Baux
Pour la première fois dans l’hexagone, le streaming représente plus de la moitié de l’industrie musicale, selon le Syndicat National de l’Édition Phonographique. Les ventes de disques physique ont baissé de 15%, se laissant ainsi dépasser par les recettes générées par les plateformes en ligne.

Selon les chiffres rapportés par le SNEP, 51% des recettes du secteur de l’écoute musicale ont été réalisés grâce au streaming en 2018 (contre 41% en 2017). C’est la première fois en France que les chiffres générés par le streaming dépassent ceux du disque physique. Malgré la hausse des ventes de vinyles qui ont quintuplé en 5 ans, les ventes de disques physiques ont baissé de 15% l’an dernier. 

   À lire également :
Streaming : la guerre est déclarée (1/3)

« C’est tellement pratique d’avoir l’ensemble de la production mondiale, 65 millions de titres, dans sa poche, sur son mobile, dans sa voiture. », confie le président du SNEP Olivier Nusse (également directeur d’Universal Music en France) lors d’une interview pour RTL. « On a de moins en moins de lecteurs CD. Il n’y en a plus dans les nouvelles voitures, ni sur les ordinateurs portables et la jeune génération s’affranchit un peu de ce mode de consommation. ».

Selon le SNEP, cette baisse radicale serait en partie liée aux manifestations des gilets jaunes, ayant lieu chaque samedi depuis le mois de novembre et ayant affecté considérablement les ventes de fin d’année qui représentent généralement un tiers des ventes annuelles. Elle est aussi symptomatique d’une mutation évidente de l’industrie. Assisterait-on à la fin des CDs?

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant