Portugal : 27 clubs et salles de concert manifestent pacifiquement contre le manque de soutien du gouvernement

Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©Andreas Brucker
Le 09.10.2020, à 16h57
02 MIN LI-
RE
©Andreas Brucker
Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©Andreas Brucker
0 Partages
Le mouvement baptisé #aovivooumorto (« mort ou vif ») est porté par l’association Circuito, qui réunit 27 clubs et salles de concert indépendants des quatre coins du Portugal sévèrement impactés par la crise sanitaire. Ils organisent une manifestation le 17 octobre prochain pour alerter le gouvernement sur leur situation.

« Quand personne ne fait rien pour nous, ça nous tue aussi », lance la vidéo de campagne de Circuito, nouvelle association portugaise souhaitant sensibiliser les pouvoirs publics au manque de soutien qui leur est accordé durant cette période de crise sanitaire. Agissant comme un réseau de salles et clubs indépendants, elle réunit 27 établissements dans tout le pays cherchant à faire entendre leur voix, de façon pacifique.

Le 17 octobre prochain, Circuito organise une manifestation dans quatre villes du Portugal : Lisbonne, Porto, Évora et Viseu, où les participants formeront une rangée géante et symbolique, en mémoire des files d’attente interminables par lesquelles nous sommes tous passés pour aller voir des concerts ou faire la fête. À Lisbonne, le point de rencontre pour la manifestation aura lieu devant le Lux Frágil, boîte de nuit emblématique de la capitale. À Porto, ce sera au pied du Maus Hábitos, espace culturel et artistique symbolique de la ville.

La campagne de sensibilisation de Circuito regroupe des musiciens et DJs significatifs de différents milieux de la scène locale.  

Un secteur artistique et culturel essentiel à l’économie du pays

L’association demande plus de moyens de la part du gouvernement pour un secteur qui tombe en faillite, pourtant essentiel à l’économie et au tourisme du pays. En 2019, les 27 salles membres de l’association auraient accueilli un total de 7 537 performances musicales, pour un public de plus d’un million de personnes et des dizaines de milliers de professionnels employés par le secteur.

 « Le travail de ce secteur a un impact multiplicateur sur l’économie, bien supérieur à son activité isolée », est-il expliqué sur le site de Circuito. « Son poids dans l’attractivité touristique des villes, dans la requalification urbaine et la dynamisation d’autres activités liées à l’économie nocturne sont des raisons suffisantes à cet effet multiplicateur. Le coût de maintenir ce circuit en vie est donc bien inférieur à l’impact de sa perte, ou à l’investissement nécessaire pour le recréer ».

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant