À écouter : la pop électronique envoûtante de Prudence, projet solo de la chanteuse de The Dø

Écrit par Emma Buoncristiani
Photo de couverture : ©Enzo Orlando
Le 21.05.2021, à 11h03
02 MIN LI-
RE
©Enzo Orlando
Écrit par Emma Buoncristiani
Photo de couverture : ©Enzo Orlando
0 Partages
Après dix ans de The Dø aux côtés de Dan Levy, la chanteuse Olivia Merilahti se lance dans une carrière en solo sous un nouveau projet : Prudence. Son premier album, Beginnings, sortira le 28 mai prochain, continuité de son EP Be Water qui a vu le jour en novembre dernier.

Ex-chanteuse du groupe The Dø, Olivia Merilahti renaît depuis quelque temps sous un nouvel alter ego : Prudence. Après l’EP Be Water sorti en novembre dernier, le 28 mai prochain sortira Beginnings : le commencement d’une nouvelle aventure, un album « d’affirmation d’identité et d’émancipation ». Au fil de onze morceaux, l’artiste parcourt différents rythmes, qu’elle qualifie de « prisme. Parce que c’est à travers un objet transparent que l’on peut voir plein de couleurs ». Des morceaux tous différents les uns des autres, et qui, pourtant, passent par son prisme à elle, sa voix, sa vision.

Le cœur du travail sur l’album se situe entre 2018 et 2020, où elle passe la majeure partie du temps à Biarritz. « J’ai passé tellement de temps à regarder l’océan et à marcher des heures. Surtout quand il y avait la tempête et que la mer était déchaînée. Ce sont ces moments qui m’inspirent le plus, où j’écris beaucoup de choses ». 

La fin d’une époque, le début d’une autre

20 décembre 2015. Paris, Olympia. Dernière date de la tournée « Shake Shook Shaken » de The Dø. Ce moment marque le début d’une pause indéterminée pour le groupe et l’occasion pour sa chanteuse de tourner une nouvelle page de sa carrière. « Quelqu’un m’a donné une image hyper juste de ce qu’on ressent après une tournée intense », confit-elle. « C’est un peu comme après une énorme cuite où on ne veut plus jamais boire. Moi je ne voulais plus jamais monter sur scène ». Olivia quitte Paris pour prendre le large vers la côte basque. L’occasion de « se concentrer sur [sa] propre envie musicale ». Durant cette période, elle tourne dans un film pour la première fois : Sparring, de Samuel Jouy avec Matthieu Kassovitz dans le rôle principal. Elle conçoit également sa bande originale, « laboratoire d’expérimentations » pour son premier album solo.

Une identité propre

Très vite, elle trouve Prudence, qu’elle laissera, au fil du temps, « se développer et s’enrichir à son rythme ». Au-delà du prénom, la valeur du mot l’intéresse ; car Prudence, c’est « plus un univers qu’un personnage », une manière également de se « mettre en danger » en se lançant en solo, après un projet de dix années en duo. 

L’artiste cherche par ce projet, à « s’entourer de plus de femmes en studio ». Une ligne de conduite qui lui tient à cœur pour avoir une « expérience différente » de ce qu’elle a pu connaître auparavant. Une chose très importante également : la volonté de travailler avec des personnes qui lui permettent de « rester proche de [ses] maquettes, sans avoir à [s’adapter] à la couleur de quelqu’un d’autre ».

L’album de Prudence Beginnings sera disponible sur toutes les plateformes le 28 mai 2021.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant