La plateforme de clubbing virtuel United We Stream débarque dans les clubs de France

Écrit par Emma Buoncristiani
Photo de couverture : ©DR
Le 19.05.2020, à 11h34
02 MIN LI-
RE
©DR
Écrit par Emma Buoncristiani
Photo de couverture : ©DR
0 Partages
En France, l’association Technopol va lancer dès le 4 juin une série de streams avec la plateforme United We Stream, en soutien à la scène électronique. En parallèle, il sera possible de participer à une cagnotte en ligne afin de soutenir les acteurs du secteur – comme pour l’initiative éponyme berlinoise.

Le 18 mars dernier, les clubs berlinois s’unissaient pour lancer la plateforme United We Stream. Deux mois plus tard, c’est au tour de l’association française Technopol d’en faire de même. Chaque jour, des streams depuis des clubs seront diffusés sur le site Arte Concert de 19h à 00h dans des clubs, ainsi que le dimanche après-midi depuis des lieux alternatifs.

Le principe reste le même que pour l’initiative berlinoise : proposer des live streams en direct depuis des endroits connus du grand public, afin de faire face aux conséquences de la crise sanitaire sur le secteur. Pour cela, une cagnotte en ligne permettra de lever des fonds pour soutenir les acteurs de la branche – clubs, collectifs invités, promoteurs, artistes, équipes technique et partenaires… « United We Stream a pour but de tenter de faire reprendre vie à ces lieux et à ces acteurs tout en générant des pistes de financement nouvelles pour ces derniers », explique le président de Technopol Tommy Vaudercane, ajoutant qu’ « en aucun cas ce genre d’initiative ne sera amenée à perdurer ou à se profiler comme solution pérenne de remplacement à l’activité des clubs et des artistes ».

Après avoir fait ses preuves en Allemagne, l’initiative United We Stream débarque en France dès le 4 juin pour vous…

Publiée par United We Stream France sur Mardi 19 mai 2020

Côté artistes, Arnaud Rebotini, Polo & Pan, Bambounou, Jacidorex, AZF, Mézigue ou encore le duo déjanté Camion Bazar ont répondu présent. Quant aux lieux, La Java, Petit Bain, Badaboum, le Rex Club ou encore le Glazart ont d’ores et déjà prévus d’accueillir ces streams. Ceci s’inscrit dans un modèle qui a déjà fait ses preuves en Allemagne : au cours des deux premières semaines, United We Stream Berlin avait déjà récolté 330 000 euros. Ll’initiative française suivra-t-elle la même voie ? On l’espère.

Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook de United We Stream France.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant