Plan de relance pour la culture : Les indépendants réclament un rééquilibrage du budget

Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©D.R
Le 30.10.2020, à 13h02
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©D.R
0 Partages
Dans une tribune publiée le 29 octobre, l’Appel des indépendants plaide pour un rééquilibrage du budget alloué à la culture vers la création, les territoires et les indépendants.

Lancé en mars dernier à l’initiative d’Arty Farty, l’Appel des indépendants réunissait 1 600 signataires engagés dans le soutien à l’industrie culturelle et à l’écosystème indépendant, durement impactés par la crise sanitaire. Il avait notamment donné naissance, début octobre, à des États généraux des structures culturelles et des médias indépendants tenus à Lyon pour une concertation collective sur la refonte du secteur.

Alors que le 6 novembre prochain sera voté un texte et un budget dans le cadre du plan de relance pour la culture, les médias, le livre et les industries culturelles, l’Appel des indépendants dénonce des déséquilibres majeurs dans le rapport du gouvernement à la culture. « Nous constatons que ce projet qui engage les dépenses de la nation pour plusieurs années […] vient aggraver les déséquilibres anciens de la politique culturelle dans notre pays. », déplorent-ils dans un communiqué paru le 29 octobre et plaidant pour une meilleure distribution budgétaire.

Vers la création

Dans le texte, les indépendants soulignent le fait que depuis des décennies, le patrimoine français soit privilégié au détriment de la création, de l’émergence, des arts et du spectacle vivant. Ils demandent ainsi à rediriger vers la création un tiers des crédits prévus pour le patrimoine, à savoir 200 millions d’euros.

Vers les territoires

Selon eux, Paris et l’Île-de-France seraient également historiquement privilégiés au détriment des autres territoires du pays. L’Appel des indépendants appelle à un rééquilibrage du budget en faveur des régions et des territoires.

Vers les indépendants

Pourtant « en phase avec les aspirations et les pratiques culturelles réelles de la société, notamment de la jeunesse », les acteurs indépendants estiment être mis de côté pour favoriser les grands acteurs institutionnels, qui mobiliseraient déjà l’immense majorité des moyens. L’Appel des indépendants plaide pour un soutien renforcé aux structures indépendantes.

« En refusant de privilégier la jeunesse, l’avenir et l’innovation, en leur préférant le patrimoine, le passé et l’immobilisme, le plan de relance pour la culture se révèle être une erreur historique », affirme le communiqué. Une modification du projet de loi de finances pour la culture tenant compte des demandes de l’Appel des indépendants serait l’opportunité de faire émerger une nouvelle génération d’acteurs locaux partout sur le territoire, et de mettre en œuvre une politique culturelle équitable « susceptible de préserver l’écosystème fragile des indépendants sans lesquels aucune relance, ni aucun investissement d’avenir ne sera possible ».

Vous pouvez retrouver plus d’informations sur la démarche de l’Appel des indépendants sur leur site internet.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant