Petit Bain invite Maraboutage et Parkingstone à occuper la barge pour le festival How To Love

Écrit par Cécile Giraud
Photo de couverture : ©D.R.
Le 21.02.2022, à 15h27
02 MIN LI-
RE
©D.R.
Écrit par Cécile Giraud
Photo de couverture : ©D.R.
0 Partages
Du 9 au 13 mars, Petit Bain accueille une toute dernière danse, celle du festival How to Love. Lives, BD, écoutes, fictions, ateliers, dédicaces… Après une édition 2021 passée à la trappe, le bateau célèbre la der des ders lors d’une semaine tonitruante. Bienvenue à bord.

Et si on prenait tout ce qu’il y a de meilleur à Petit Bain, qu’on foutait tout ça sur le pont et qu’on embarquait pour une semaine de fête ? Il n’y a qu’à demander. À l’occasion de la toute dernière édition du festival How To Love, l’équipe du club-resto-bar flottant emblématique du 13ème arrondissement invite les fêtard·e·s nostalgiques pour une semaine de découvertes. En effet, du 9 au 13 mars, des artistes venus de tous bords prendront possession du bateau aux milles vies.

Mercredi, on part à l’abordage avec une soirée dédiée au rock UK. Thurston Moore de Sonic Youth partagera la scène avec Lice. Côté édition, un atelier d’écriture et de dessin croisé entre Blandine Denis et Margot Mourrier Sanyas (Station Station). Décidément, le dessinateur Fab Caro n’en finit plus de voir ses BD se jouer sur scène. Après la pièce de théâtre de Zai Zai Zai Zai, c’est au tour de son album Et si l’amour c’était aimer d’être repris en musique sur le festival, le jeudi. Présenté par Totorro et Friend, le spectacle aux accents math rock accompagne parfaitement Roman photo is not dead. Une initiation au monde du roman photo version punk par Julie Chapallaz à découvrir à La Cantine (le restaurant), en compagnie de Helkarava, le créateur de l’affiche.

01
Famille Maraboutage

Le vendredi, on démarre les hostilités avec la venue du collectif Parkingstone, connu pour faire émerger des artistes issu·e·s des communautés LGBTQIA+ du monde entier. Petit Bain leur donne ce soir-là carte blanche pour une nuit fracassante. Toujours à La Cantine, Théo Grosjean, auteur de la série Flippé, sera présent aux côtés de Thx4crying pour un concert dessiné. Tandis que Jessy Delvallée proposera un atelier de maquillage anti-reconnaissance faciale, comme on a pu le voir sur des manifestants lors de soulèvements à Hong Kong ou en Russie.

Samedi en journée, le génial Chassol viendra fêter ses 10 ans de concerts. L’harmonisateur du réel convie pour l’occasion le flutiste Joce Mienniel et les Editions exemplaire. Ils présenteront ensemble un spectacle inédit en forme de best-of. Dans La Cantine, Lisa Mandel animera une conférence sur l’indépendance dans l’édition tandis que les artistes Thomas Gosselin et François Isabel s’adonneront à animer un atelier de masque divinatoire.

Le soir, Petit Bain se fait délicieusement envahir par le collectif Maraboutage. Danseurs, danseuses, DJs embarquent sur le navire pour une transe entre baile funk, gqom et kuduro. Mention spéciale pour l’artiste ougandaise Catu Diosis, du label Nyege Nyege, qui rejoindra le collectif plus tard dans la soirée. Enfin, le dimanche, place au vins militants de Fleur Godart, aux prestations hallucinées d’Anika ou encore la coldwave de Pascal Pinkert de Dollkraut, accompagné de son groupe De Ambassade. Pour cette closing rêvée, Mathilde Caron performera une écoute commentée de son livre Riot Grrrl.

Toutes les informations, la billetterie et la programmation complète sont à retrouver sur la page Facebook et le site internet de Petit Bain.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant