Paul : “À 81 ans, je me suis rendu à ma première free party”

Écrit par Thémis Belkhadra
Le 04.01.2016, à 18h27
03 MIN LI-
RE
©Flop Pop's
Écrit par Thémis Belkhadra
Cinq jours de rave ont bousculé la Bourgogne à l’occasion du réveillon. Plusieurs soundsystems se sont retrouvés à Garchy (Nièvre) pour une fête illégale du mercredi 30 décembre au dimanche 3 janvier. Aucun dégât n’a été constaté. Malgré la pluie et la gadoue, les raveurs sont même venus d’Espagne danser sous les coups de basses. Deux jours plus tôt, Paul, 81 ans, retraité de la région, apprend dans le journal que la rave-party aura bien lieu : “J’en ai parlé à la famille, je leur ai montré le journal et on s’est dit : “Pourquoi pas ?”” Nous l’avons eu au téléphone, il nous a raconté.
Paul : “À 81 ans, je me suis rendu à ma première free party”

Paul, 81 ans, apprend dans le journal que la free party aura bien lieu : “J’en ai parlé à la famille, je leur ai montré le journal et on s’est dit : “Pourquoi pas ?””Lire son interview ici : http://bit.ly/1PIu6D7

Posted by Trax Magazine on Monday, January 4, 2016

Paul, 81 ans, l’homme au manteau gris sur cette vidéo.

Trax : Comment s’est passé votre réveillon ?

Paul E : Le 31 décembre, ma fille nous a rejoint dans notre maison en Bourgogne avec son mari. Ils avaient déposés leurs enfants à la gare d’Avalon pour qu’ils puissent réveillonner avec leurs amis à Paris. Peut-être qu’ils seraient restés s’ils savaient ce que nous allions faire le lendemain.


“J’aime bien la techno, ça donne envie de se défouler.”

À quel moment avez-vous décidé de vous rendre à la rave-party ?

J’avais déjà lu un article dans le journal du Centre deux jours auparavant qui parlait d’une rave-party à Garcy. Tout le monde semblait affolé, mais moi, ça m’a intéressé. Le lendemain du réveillon, j’en ai parlé à la famille, je leur ai montré le journal et on s’est dit : « Pourquoi pas ? »

Qu’avez-vous pensé en arrivant sur place ?

On a fait 20 km pour s’y rendre, et en arrivant on a bien vu que c’était l’événement de l’année ! Il y avait du monde, des tentes, des caravanes, la Croix-Rouge et les gendarmes. C’était amusant cette agitation. En vérité, la fête ne dérangeait personne, la ville la plus proche était à 15 km.


Rave party à Garchy dans la Nièvre pour la Saint-Sylvestre

Malheureusement, on était dans la boue, c’était compliqué. Les jeunes, eux, s’en fichaient : ils en avaient jusqu’aux genoux ! Nous sommes restés un peu plus d’une heure. C’est passé vite mais c’était suffisant pour nous ! (rires)


“En vérité, la fête ne dérangeait personne, la ville la plus proche était à 15 km.”

Qu’avez-vous pensé de l’ambiance ?

Tout le monde était vraiment très accueillant, très sympa. Quand on est arrivés, ils nous regardaient comme des bêtes curieuses, mais ils nous ont tous souhaité la bonne année. À un moment, un garçon est venu me voir et m’a dit : « Mais t’es vieux toi ! » Ca m’a fait rire. Les gens vous prenaient par l’épaule et vous emmenaient danser toujours avec le sourire. Leur bienveillance m’a beaucoup surpris, on ne s’attendait pas à ça. 

À mon époque, on n’avait pas ce genre de fêtes. Quand il y avait une fête, il n’y avait pas ce genre de sono et c’était surtout l’occasion de se taper dessus avec les garçons du village voisin. À la rave-party, il n’y avait pas vraiment de violence. Les participants étaient italiens, espagnols ou français et je n’ai vu aucune bagarre. Il y a une évolution de la jeunesse qui va dans le bon sens je pense. Les jeunes se rassemblent sans frontières avec des moyens techniques : ce sont de braves gamins qui ont une vraie envie de vivre !

Gadoue Party – Raveoltek 2

Posté par Teuf Tek Teknival Free Party Hardtek Hardcore Trance sur lundi 4 janvier 2016


Comment était la musique ?

C’était bon, j’ai adoré ! Je suis plus tout jeune mais j’aime quand mes petits-enfants me font découvrir des musiques actuelles. J’aime bien la techno, ça donne envie de se défouler. Par contre, le journal avait annoncé une sono qui émettrait à 20 km à la ronde… Le volume n’était pas si fort, ils en ont fait des tartines.


“Il y a une évolution de la jeunesse qui va dans le bon sens je pense.”

Que gardez-vous de cette expérience ?

J’en garde de très bons souvenirs, je suis vraiment content d’avoir vu ça. Il y avait une bonne entente générale et pour moi tant que ça se passe bien… On m’avait dit qu’il y avait des drogues fortes dans ces fêtes mais je n’ai rien vu de tout ça. La sécurité était assurée. Il n’y a eu aucun dégât, seulement quelques entorses.

Quand il n y a plus personne [ Ravoeltek 2 ]

Posté par Teuf Tek Teknival Free Party Hardtek Hardcore Trance sur lundi 4 janvier 2016

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant