Le jour où les Bretons ont inventé un pastis qui a fait vriller les Marseillais

Écrit par Jean Gueguen
Le 11.12.2019, à 18h36
02 MIN LI-
RE
Écrit par Jean Gueguen
0 Partages
Début 2019, une bande d’irréductibles Bretons lançaient sur le marché des spiritueux une potion dorée à base d’anis. Le Brastis, adaptation locale de l’emblématique boisson sudiste, a créé le buzz sur les réseaux sociaux, et bien évidemment un tollé chez les Marseillais.

Le 29 janvier 2019, la Maison Jouffe, groupe de spiritueux originaire de Dinan en Côtes d’Armor, démarrait la commercialisation d’une recette de pastis breton, le Brastis. Les réseaux sociaux et les médias locaux, mais aussi Cauet dans un canular sur NRJ, s’emparent bien vite du sujet, se régalant du caricatural affrontement entre Bretons et Marseillais, que même la télé-réalité ne saurait rêver à ses heures les plus sombres.

Le buzz aidant, Brastis a triplé en trois mois les prévisions annuelles espérées et a même donné naissance en juin dernier à un petit frère, Vieux Briscard, un autre pastis breton à moindre prix. Les deux bouteilles rejoignent le rayon désormais bien fourni des produits globalisés connaissant une ré-appropriation territoriale bretonne, dans la lignée de la bière Coreff, du Breizh cola ou de la Breizh Wash.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant