Paris : Le Carreau du Temple va se transformer en salle de danse géante lors du festival Everybody

Écrit par Cécile Giraud
Photo de couverture : ©DR
Le 25.01.2022, à 13h51
03 MIN LI-
RE
©DR
Écrit par Cécile Giraud
Photo de couverture : ©DR
0 Partages
Du 18 au 23 février, Le Carreau du Temple se métamorphose en temple du corps libéré à l’occasion du festival Everybody. Cours de danse, yoga, projections, talks, expositions contemporaines… Les magnifiques halles du vieux quartier marchand poussent les meubles pour accueillir des artistes engagé·e·s et des publics curieux. En piste, les ami·e·s.

Depuis #MeToo, la question de la réappropriation du corps a percé les cercles de pensées queers, antiracistes et féministes pour habiter le débat public. Ainsi, depuis 2018, chaque saison culturelle est l’occasion pour beaucoup d’artistes de développer toujours plus ce sujet dans leurs créations : le corps dans toute sa diversité.

Corps puissants et harmonie sociale

C’est de ce nouveau souffle que s’est inspirée Sandrina Martins et son équipe pour imaginer le festival Everybody. La directrice du Carreau du Temple se nourrit en effet depuis plusieurs années de lectures (Mona Chollet, Manon Garcia, Yvan Jablonka, etc.) et écoutes de podcasts (La Poudre de Lauren Bastide, Les Couilles sur la table de Victoire Tuaillon, etc.).

Si bien que corrélée aux découvertes d’artistes  s’emparant avec fougue des problématiques de genre, de couleur de peau et de handicap, la création d’un tel évènement fait sens : « Leurs œuvres décryptent comment notre société véhicule encore toute une série de stéréotypes », rapporte-t-elle. « S’interroger sur la place du corps est essentiel pour comprendre notre société et ses évolutions. Améliorer l’harmonie de la société passe par une réappropriation des corps pour en faire un sujet de puissance et non plus de vulnérabilité ou de soumission. »

01
©Philippe Savoir

Publics acteurs

Pour ce faire, Le Carreau du Temple actionne systématiquement deux leviers : la participation et la programmation. À travers les ateliers de danse, de yoga et de pilates, le public peut « éprouver » physiquement son corps, ce qui revient selon Sandrina Martins, à travailler sur son mental : « Les deux sont liés depuis toujours, rien de tel qu’un cours géant de yoga pour en faire l’expérience ! Cela fait aussi parti de l’ADN du Carreau du Temple : associer amateurs et professionnels. Cela nous permet également d’élargir l’expérience du festival à tous les publics, des plus petits aux plus grands. »

En effet, pendant six jours, du matin au soir, les artistes invitent toutes personnes de tout âge et tout niveau à se chauffer les muscles et l’esprit. En petit comité (hoopdance, krump, booty therapy, popping) ou en format XXL  (contemporain fusion, afrovibe, street dance, waacking…), les cours sont dispensés par des personnalités réputées : Marie Bugnon, Maryam Kaba, ou encore Julie Pujols Benoît. Tout cet attirail développé pour la première fois au Carreau du Temple sera ponctué de rencontres (Sandra Barré, Lauren Bastide, Camille Froidevaux-Metterie), de lectures SF queers et féministes (association E.A.A.P.E.S), d’ateliers de maquillage (Make Up For Ever Academy, Florence Chantriaux) et de projections (Amandine Gay et Le Corps dans l’Art).

01
©Julien Gremaud

Publics spectateurs

En soirée, le public pourra assister à des spectacles de danse contemporaine et de performances avec un programme composé de trois formes dans différents espaces du Carreau (Chiara Bersani, Rébecca Chaillon, Annabel Guérédrat, Cherish Menzo, Mickaël Phelippeau et Trân Tran). Le dimanche après-midi un grand ball voguing s’emparera de la Halle avec Lasseindra Ninja, figure de proue de la culture ballroom en France.

Sandrina Martins prédit d’ores et déjà de grandes émotions pour le public et trépigne à l’idée de créer une deuxième édition : « Il [le public] peut s’attendre à être ébloui, ému et/ou même provoqué dans un cadre bienveillant, avec un bar ouvert pour poursuivre les échanges », prévient-elle. « Nous attendons de faire le bilan de cette première édition pour faire évoluer le projet des suivantes en fonction des retours du public et de nos invité·e·s ». L’objectif étant aussi clair que noble : échanger, partager et avancer collectivement. 

Toutes les informations, la programmation complète ainsi que la billetterie sont à retrouver sur le site internet du Carreau du Temple ou sur la page Facebook de l’évènement.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant