Paris : une soirée club au Théâtre du Châtelet fait tomber un bout du plafond tout juste rénové

Écrit par Bartolomé Laisi
Photo de couverture : ©D.R
Le 18.11.2019, à 17h36
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Bartolomé Laisi
Photo de couverture : ©D.R
Dans la nuit du 1er au 2 novembre dernier au Théâtre du Châtelet, qui abrite depuis peu le nouveau club Joséphine, une moulure en plâtre s’est décrochée du plafond du grand foyer à cause des vibrations causées par le public d’une soirée hip-hop se déroulant juste au-dessus, dans le salon Nijinski. Un incident coûteux, sachant que la salle vient d’être rénovée à hauteur de 31 millions d’euros.

Le 1er novembre dernier, alors que la fête battait son plein lors de la venue de Myth Syzer et DJ Weedim lors d’une soirée au Joséphine, nouveau club abrité par le Théâtre du Châtelet, une pièce de plâtre s’est détachée du plafond du grand foyer, situé juste en-dessous du salon Nijinski où se situe le club. En cause, les vibrations provoquées par un public bien différent de celui accueilli par l’institution parisienne depuis 1862. Un incident coûteux sachant que les récentes rénovations du théâtre se sont élevées à 31 millions d’euros.

Depuis le 31 octobre dernier, les soirées Josephine occupent le Théâtre du Châtelet du jeudi au samedi, avec comme objectif : « une ouverture à de nouvelles formes artistiques, plus proche de la musique électro et urbaine », témoignait Thomas Lauriot, l’un des deux directeurs de la salle. 

Déplacées dans le hall d’entrée depuis, ces soirées garderont toute leur originalité malgré l’incident. Le salon Nijinski, quant à lui, sera désormais réservé à des événements plus calmes : débats, performances, expositions… 

Retrouvez tous les futurs événements du club Joséphine sur sa page Facebook

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant