Paris : The Peacock Society rassemble une nouvelle fois un line-up dantesque au Parc Floral

Écrit par Léna Baux
Le 06.03.2019, à 12h29
02 MIN LI-
RE
©Xavier Duquesne
Écrit par Léna Baux
The Peacock Society Festival revient les 5, 6 et 7 juillet prochains pour sa septième édition au Parc Floral de Vincennes. Au programme : plus de 40 artistes parmi lesquels de grosses têtes d’affiche et des newcomers français et internationaux, des b2b très attendus et toujours plus de prestations live.

La Grande Halle du Parc Floral de Paris accueillera une fois de plus The Peacock Society Festival les 5, 6 et 7 juillet prochains. Le festival revient avec une programmation regroupant grosses têtes d’affiche de la scène techno et house, nouveaux talents internationaux, mais aussi meilleurs représentants de la scène française. Au programme cette année: quatre scènes, plus de lives, des back to back aussi inédits qu’attendus et un large panel d’artistes à découvrir.

Certains des plus grands maîtres de la techno seront présents lors de ces deux nuits de festival. Le vendredi 5, le Parc Floral accueillera le Berlinois RØDHÅD, fondateur du label DystopianI Hate Models y livrera ses productions d’une poésie sombre, inspirées des raves des années 90, tandis que la Belge Charlotte de Witte répandra ses fréquences techno dark et oniriques. Cette première soirée sera également l’occasion d’assister au DJ set du duo Irlandais Bicep, au live AV de Bjarki, ou encore à celui de Modeselektor pour leur dernier album Who Else. Une des quatre scènes abritera également le back to back d’Elena Colombi, résidente sur la radio NTS, et de l’Amstellodamois Interstellar FunkDerrick May, pilier de la techno de Detroit, honorera le festival de sa toute première venue, et orchestrera le closing de ce premier jour sur la main stage.

C’est The Black Madonna qui se chargera de l’ouverture du samedi soir avec un set house de 3H. À ses cotés, la légende de Detroit Robert Hood et le grand producteur Motor City Drum Ensemble régaleront la foule de leur house old school aux inspirations soul et disco. Ce deuxième soir accueillera également la techno berlinoise de Len Faki, grand patron de l’écurie Figure, et les fréquences sombres et breakées du back to back inédit de la DJ de Hamburg Helena Hauff avec le boss de l’electro de Detroit DJ Stingray. Lives plus solaires, les ballades électroniques et empreintes des traditions latines de Nicola Cruz feront face aux compositions oniriques de Jon Hopkins

The Peacock Society, c’est aussi la promesse de découvrir bon nombre d’artistes émergents français ou internationaux, comme cette année la hollandaise Mad Miran productrice de drum’n’bass, la polonaise Olivia et son mélange d’électro/techno teinté d’acid house, ou encore le duo français féminin Oktober Lieber, dont les productions se situent entre électro et minimale.

Enfin, le dimanche 7 juillet est prévu un closing exceptionnel à La Folie avec un invité de marque annoncé comme très spécial…

Toutes les informations et l’intégralité de la programmation sont à retrouver sur la page Facebook de l’évènement.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant