À Paris, le meilleur spectacle de danse italien mêle chorégraphie et techno minimale

Écrit par Cécile Giraud
Photo de couverture : ©Andrea Macchia
Le 10.03.2022, à 19h02
02 MIN LI-
RE
©Andrea Macchia
Écrit par Cécile Giraud
Photo de couverture : ©Andrea Macchia
0 Partages
Les 23 et 24 mars, la compagnie mk et Michele Di Stefano présentent leur dernier spectacle, Bermudas. Au cœur d’un univers indus et minimal, le chorégraphe italien s’inspire des théories du chaos et des systèmes évolutifs de la physique pour faire virevolter sept danseur·euse·s dans un mouvement perpétuel ultra planant. Halte au Carreau du Temple exigée.

En cette veille de printemps, Le Carreau du Temple se prépare à accueillir le meilleur spectacle de danse d’Italie. Décerné en 2019, ce prix s’ajoute à celui de la meilleure production italienne pour féliciter dignement Bermudas, une pièce de la compagnie mk et Michele Di Stefano. Mercredi 23 et jeudi 24 mars, il sera enfin possible de découvrir l’univers contemporain du chorégraphe romain lors de ces deux dates exceptionnelles.

Sept danseur·se·s, un lieu mystérieux, un mouvement perpétuel… Quelques indices posés là permettent de se projeter dans l’univers de Bermudas. Les Bermudes, en français, désignent un archipel d’îles britanniques perdues au milieu de l’Atlantique Nord. Connu pour ses caprices météorologiques, cet endroit paradisiaque a connu de terribles ouragans, dont les vents violents ont emporté nombres de navires au cours de l’histoire. Si le teaser de 30 secondes embarque d’ores et déjà le·la spectateur·ice dans le chaos ordonné de Michele Di Stefano, il ne permet pas de saisir toute la complexité du mouvement perpétuel créé par l’artiste. Addict de la performance, il a en effet composé un organisme de mouvement basé sur des règles simples et rigoureuses, pensé pour un nombre variable d’interprètes (de trois à treize), interchangeables entre eux.

Le résultat final aspire à la construction d’un lieu chargé de tension relationnelle, un champ énergétique très intense nécessaire pour générer un espace qui reste accessible à toute nouvelle entrée. Ainsi, quelques ouvertures vers le public permettent de ressentir ce puissant champs magnétique généré par les performers. D’intenses énergies, mises en musique par la techno minimale et indus, planantes à souhait.

01
©Andrea Macchia

Dans le cadre de l’accueil de Bermudas, la compagnie mk et Michele Di Stefano investissent l’espace de Videobox et proposent de poser un regard sur le travail développé par la compagnie à travers 3 vidéos, du 23 au 31 mars, en accès libre. Toutes les informations et la billetterie sont à retrouver sur le site internet du Carreau du Temple.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant