Paris : la furieuse nouvelle scène roumaine va rencontrer les énervés de l’underground français pour Club Trax

Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©D.R
Le 16.01.2019, à 11h12
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©D.R
Trax est de retour pour faire vibrer les murs du Grand Marché Stalingrad ! Pour cette première de l’année, c’est la Roumanie qui sera mise à l’honneur le 15 février prochain à travers trois artistes aussi pointus que divers, qui après une conférence sur cet underground encore méconnu, animeront les hostilités.


C’est reparti ! Le 15 février, Trax s’apprête à reprendre le contrôle de la Rotonde Stalingrad pour sa première Club Trax de 2019, une année placée sous le signe de l’amitié France-Roumanie. Dans la grande salle de l’Atrium, les manettes seront confiées à trois artistes emblématiques, qui tâcheront de montrer que l’underground roumain dépasse de loin le cadre de la “rominimale”, plus connue sous le nom de micro house.

C’est tout d’abord Liar, réputé pour la versatilité de ses créations “esotech”, mêlant influences dub, techno, trance et breaks qui livrera une performance à son image de producteur insatiable. Outre la quantité de ses sorties (dont le surprenant Spirewards), sa réputation s’est aussi bâtie autour de remixes pour The xx, Active Child, Ruby Goe, ou encore Micky Ekko. Son label Tessier-Ashpool, lancé en 2014, a déjà vu sortir 19 disques aussi variés qu’exigeants.

Eddie Lanzat, le résident du Control Club à Bucarest, un lieu dont la réputation égale en Roumanie celle du Rex Club (il a accueilli entre autres le duo Khidja, puis plus récemment Varg et Anthony Linell aka Abdulla Rashim), se chargera de faire vibrer la Rotonde sur des pulsations mélangeant techno, pop ou italo. C’est enfin un tournant plus expérimental que prendra le résident de LYL Radio Marius Georgescu, que Positive Education avait invité pour la deuxième édition de son festival en 2017.

La salle du Miniclub sera investie par les gaillards d’Hydropathes, ce collectif né à Montmartre et qui enflamme désormais la capitale à coups de soirées et festivals délurés, guidés par une expression musicale « libre et multiforme ». Du côté du refuge, ce sont comme d’habitude les Trax DJ’s qui occuperont leur QG.

La soirée précédée d’une conférence, “La Rominimale, et après ? Rencontre avec le nouvel underground roumain”, présentée par le rédacteur en chef de Trax Jean-Paul Deniaud et en présence des trois artistes invités. De son avènement à sa mutation, son ouverture, la scène roumaine sera décortiquée, dans le but de mettre en lumière son impressionante diversité.

Plus d’informations sur l’événement Facebook.

En partenariat avec :

Ministère des Affaires Étrangères et Européennes
Ministère de la Culture
Ambasada României în Franța / Ambassade de Roumanie en France
Institut Culturel Roumain de Paris
Institut Français

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant