Paris : Jeff Mills va jouer à la Gaîté Lyrique pour soutenir les réfugiés

Écrit par Tschani Boulens
Le 21.08.2019, à 12h23
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Tschani Boulens
Le collectif Les Éveillés signe son premier festival solidaire. Les Veillées Electroniques, qui se tiendront les 25 et 26 septembre à la Gaîté Lyrique inviteront les artistes programmés à reverser leurs cachets à l’association d’aide au migrants Paris d’Exil.

« Faire la fête, c’est ce que l’on fait de mieux, alors nous avons décidé de le faire pour eux ». Cette phrase du collectif artistique d’aide aux réfugiés Les Éveillés synthétise à elle seule l’idée derrière son premier mini-festival Les Veillées Electroniques.

Les 25 et 26 septembre, des monuments de la musique électronique se réuniront à la Gaîté Lyrique pour offrir deux choses : leurs cachets à l’association Paris d’Exil, qui soutient les réfugiés à la rue, et des concerts d’exception. Les Éveillés reverseront également l’intégralité des bénéfices de la soirée à l’association Paris d’Exil.

Conçu pour l’occasion, en partenariat avec son association Jeff Mills Art Foundation, le monument de la techno aura l’honneur d’ouvrir le bal avec son live Things to Come. Une performance audio-visuelle futuriste inspirée du livre du même nom, écrit par H.G. Wells en 1936. Ce soir là, il ne faudra pas manquer le tout aussi spectaculaire Winter Ashes, live audio-visuel réunissant le producteur de techno suédois Anthony Linell et l’artiste visuel turc Ali M.Demirel. Ayant notamment travaillé avec Richie Hawtin, ce dernier capture, à l’aide sa caméra, des fresques grises, brutes et puissantes. Kangding Ray viendra achever ce défilé techno avec un DJ set hybride hypnotique.

Le second soir, le pionnier et inventeur du logiciel Ableton Monolake proposera des expérimentations tantôt sublimes, tantôt cauchemardesques avant de laisser place à Peder Mannerfelt, un autre suédois dont le son ambient techno rappelle les productions d’un Oneohtrix Point Never. Dans une vibe planante, il faudra également compter sur la performance de Murcof, illustrée en live par l’artiste visuel lyonnais Malo Lacroix.

Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook de l’évènement.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant