Gaîté Lyrique : le club est mort, vive la Culture Club

Écrit par Cécile Giraud
Photo de couverture : ©Romain Guede
Le 26.03.2021, à 10h19
02 MIN LI-
RE
©Romain Guede
Écrit par Cécile Giraud
Photo de couverture : ©Romain Guede
Il y a un an, on dansait en club pour la dernière fois. Séchez vos larmes, car jusqu’en juin, la Gaîté Lyrique diffuse en live stream les DJ sets et lives d’artistes locaux depuis la Grande Salle. Bienvenue dans Culture Club.

Se réinventer. C’est sans doute cet ingénieux leitmotiv qui résonne depuis quelques mois derrière les portes closes de la Gaîté Lyrique. Avec la série Plein Ecran, le sublime établissement dédié aux cultures post-internet propose de retrouver toute une série de rendez-vous en ligne mêlant musique, danse, podcasts, talks et technologie. L’objectif : « vivre à distance de nouvelles expériences artistiques et garder un lien avec les communautés invisibilisées et délaissées par la crise sanitaire. »

01
©Marie Rouge

Clubber à distance

Après la session Underscope en novembre dernier, c’est dans ce cadre propice au renouveau qu’est donc née Culture Club, une série de 8 événements tournés dans la Grande Salle de la Gaîté déployée avec ses écrans à 360° pour soutenir la scène électronique française jusqu’à ce que les artistes, les collectifs, le public et les professionnel·les de la nuit retrouvent enfin les clubs. « L’idée c’est de faire des captations qualitatives et pas juste une web cam devant un set up de mix », explique Benoît Rousseau, co-directeur artistique de la Gaîté.

Brice Coudert (papa des programmations de feu Concrete, feu Dehors Brut et du Weather Festival), souligne que « beaucoup de carrières d’artistes sont en jeu en ce moment. C’est terrible. Il faut essayer de faire tourner la machine, leur permettre de s’exprimer devant un public, même si on ne peut plus se déplacer physiquement. On veut satisfaire à la fois les promoteurs , le public, mais aussi les artistes qui représentent des valeurs qui nous touchent ». À l’instar de Barbi(e)turix, Culture Club a déjà donné carte blanche à l’Union des Cultures festives LGBTQI+ ou encore aux collectif 75021, Subtyl et Dure Vie. Après Carin Kelly, J-Zbel, Ténèbre ou encore Rag, de nombreux•euses artistes sont attendu·e·s tel·le·s que Jennifer Cardini, Tryphème, Oden & Fatzo, la Mamie’s, u.r.trax et plein d’autres encore.

01
©Romain Guede

Summer of love 2022

Malgré le succès que la série rencontre et le plaisir de retrouver les équipes techniques, Benoît et Brice espèrent tout de même sortir très prochainement de cette situation, dont Marianne Delorme (alias Calling Marian, live en replay ici) ne voit plus la fin : « 90% de ma musique trouve son essence dans les clubs », raconte-t-elle. « Ces longs mois d’introspection permettent certes d’aller plus loin dans les prods et remettent en question des choses que l’on n’aurait pas forcément abordées en jouant plusieurs soirs par semaine. Mais on commence à fatiguer. Donc clairement, Culture Club , c’est une bouffée d’air frais ! ».

« Patience patience », murmure Brice. « Avec tant de frustration accumulée, il y a possibilité qu’on vive une période unique en terme de fête et de créativité. Un Summer of Love 2022, donc avec moins d’espoir pour l’avenir mais un Summer of Love quand même. »

Toutes les informations et la programmation sont à retrouver sur le site internet de la Gaîté Lyrique et sur sa page Instagram.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant