Paris : des lives électroniques en son spatialisé à 360° vont investir la Maison de la Radio

Écrit par Cécile Giraud
Le 09.10.2019, à 15h05
02 MIN LI-
RE
©Quentin Rossi
Écrit par Cécile Giraud
Vendredi 11 octobre démarre la série de soirées “FIP 360°” à l’Agora de la Maison de la Radio, à Paris. Le concept ? Tous les deux mois, le public est plongé dans une “expérience acousmatique” électronique, pour une immersion totale dans l’univers des artistes.

La radio FIP présentera vendredi 11 octobre la première édition d’une longue et belle série de nuits expérimentales. Lors des soirées “FIP 360°“, le public sera invité à plonger dans l’univers d’artistes électroniques à travers une exploration sensorielle exceptionnelle. Grâce à un système son spatialisé (en 360, donc), l’Agora de la Maison de la Radio accueillera ainsi le compositeur et saxophoniste de renom Etienne Jaumet. Il sera accompagné d’Epsilove, la DJ aérienne des labels Antinote et Dekmantel, pour un live sensationnel.

« Les musiques électroniques portent en elles une vraie histoire, mais se projettent aussi comme jamais dans le futur », déclare Ghislain Chantepie, délégué des nouveaux médias FIP, pour qui les musiques électroniques méritent leur place dans les radios d’État. « Nous sommes heureux de poursuivre aujourd’hui ce travail avec de véritables concerts live qui immergent totalement l’audience », poursuit celui à l’origine de la création de FIP Electro, la jeune web radio ayant vu le jour il y a deux ans et qui diffusera en direct ces soirées innovantes.

Équipée de 12 haut-parleurs entourant un public de 1000 personnes, la sonorisation spécifiquement développée par le service d’innovation de Radio France permet de réaliser des concerts expérimentaux. Hervé Dejardin, ingénieur du son à Radio France, appelle cela l’expérience acousmatique, c’est à dire « l’écoute de sons sans en voir la cause ». La répartition des sons dans l’espace peut même emporter l’auditeur dans une autre dimension : « certains parlent d’expérience enveloppante très agréable, qui alterne entre des sensations troublantes et réconfortantes. D’autres parlent d’une sorte de dualité entre une perception interne et externe, individuelle et collective au sein d’un univers sonore original », poursuit-il.

Pour cette première édition, Ghislain Chantepie se réjouit par avance de la venue des artistes invités : « Étienne Jaumet est un artiste passionnant, une figure de l’underground expérimental que nous suivions déjà chez FIP à travers ses différents projets. Zombie Zombie bien sûr, mais aussi avec son dernier album de jazz oblique. C’est vraiment cohérent pour nous de le recevoir pour cette première FIP 360° : il a déjà travaillé par le passé sur la technologie du son spatialisé via la Collection Séquences. Pour l’accompagner aux platines, le groove cosmique d’Epsilove nous paraît idéal, d’autant qu’elle connaît bien le travail d’Étienne », conclue-il.

Pour la suite des aventures, après les 2 premières dates dans l’Agora de la Maison de la Radio, les soirées FIP360 ° sortiront des murs de Radio France dès le mois de février et se déploieront dans des lieux parisiens dont on ne connaît pas encore le nom. Fin 2019/2020, elles devraient débarquer dans les grandes villes de province, selon Ghislain, « en totale adéquation avec les valeurs que portent FIP : exigeants, élégants et destinés à faire vivre au public une expérience sensorielle rare. »

Toutes les infos sont à retrouver sur la page Facebook de l’événement.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant