Paris : 5 spots où se mettre au vert avec la playlist qui va bien, par Boukan Records

Écrit par Trax Magazine
Le 20.06.2018, à 15h58
02 MIN LI-
RE
©DR
Écrit par Trax Magazine
Quand la nature reprend ses droits à Paris, l’équipe de Boukan Records n’est jamais bien loin. À quelques jours de leur soirée afrobeat au JARdin GROLSCH_llandais le 5 juillet au Hasard Ludique (Paris 18e), Fatal Walima revient, pour Trax, sur ses espaces verts préférés de la capitale.


En partenariat avec Grolsch.

Depuis deux ans, la Fédération du Boukan, emmenée par Bamao Yendé, écume la fine flore des salles parisiennes avec ses rythmiques effeuillées et inapprivoisables. Inspiré aussi bien par l’Afrique que la culture club, Fatal Walima est l’un des membres phares de ce collectif déchaîné. Collectionneur d’influences, le jeune prodige de Cergy dresse – en musique – une carte des spots nature et découverte qu’il affectionne sur Paris.

   À lire également 
Des DJ sets survoltés sur la petite ceinture à la prochaine soirée JARdin GROLSCH_llandais

1. Le chemin de fer abandonné

« Ce lieu se trouve proche de l’avenue de Flandre. Un peu caché, il est accessible depuis un terrain de foot. Une fois arrivé, ce chemin de fer abandonné est un lieu calme, en retrait et qui offre une belle vue sur le quartier et les environs “lointains”. En bas, il y a souvent des petits qui jouent, c’est une ambiance vie de quartier que j’aime. C’est parfait pour capter quelques amis et profiter du soleil avant de faire la fête ailleurs. »

2. Le square d’Estienne d’Orves

« Ce petit jardin est tout près d’Opéra et la belle église de la Trinité y siège. C’est un petit coin sympa et pratique pour se donner rendez-vous – si vous arrivez de banlieue par exemple – et commencer sa journée ou soirée. C’est autant fréquenté par des gens “propres” que des “schlagues”, ce qui donne une aura particulière à l’endroit. »

3. La Cinémathèque Française

« La cinémathèque française est un lieu que j’aime bien. Déjà parce que le bâtiment est autant beau à l’extérieur qu’à l’intérieur, mais surtout parce que les séances – parfois “pointues” –  attirent toujours énormément de monde assez différent et curieux (j’en ai en tout cas l’impression). Puis, le petit plus, c’est le parc entourant l’endroit. J’y ai de bons souvenirs, notamment les premiers open airs où je jouais et qui réunissaient pleins de monde.»

4. Le jardin Giuseppe Garibaldi

« Avant, j’étais en cours du côté de Cambronne. J’allais souvent manger dans un petit parc situé juste à côté où se trouve une statue de Giuseppe Garibaldi. C’est le genre d’endroit squatté par des retraités et des travailleurs du coin, un peu lambda en somme, mais si vous avez faim sans avoir trop de sous, il y a de quoi se faire plaisir (si vous avez pas peur du gras) avant de vous y poser. J’y vais plus aujourd’hui mais je trouve ce jardin typique de plein de quartiers à Paris. »

5. Le Jardin des Plantes

« Le Jardin des Plantes reste l’un des plus beaux de la capitale. Je m’y suis rendu les premières fois pour dessiner et dans un esprit de travail, mais je dois bien avouer que c’est en ne faisant rien de particulier que j’apprécie le plus cet endroit. »

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant