Où est Steve : Mediapart révèle un rapport de police de 2017 qui accable les forces de l’ordre

Écrit par Tschani Boulens
Le 29.07.2019, à 11h01
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Tschani Boulens
Mediapart vient de révéler un rapport de la police Nantaise datant de 2017 sur la réaction des policiers lors de la free party annuelle de la fête de la musique. Après que deux personnes soient tombées dans la Loire cette année là, les forces de l’ordre avaient décidé, non pas comme le mois dernier, d’éviter la violence en effectuant un repli tactique.

Encore des preuves accablantes contre la préfecture de Loire-Atlantique et la police nantaise dans l’affaire de SteveMediapart vient de dévoiler un rapport de police datant du 22 juin 2017 qui prouve que les forces de l’ordre et la préfecture étaient au courant des risques encourus d’une charge de police sur le quai Wilson à Nantes. La charge de police du 21 juin 2019 avait entrainé la chute de 14 personnes dans la Loire et la disparition de Steve Maia Caniço lors d’une free party durant la fête de la musique.

Durant l’édition de 2017, deux personnes étaient tombées à l’eau à la suite de l’intervention des forces de police. Malgré des jets de projectiles, les gendarmes avaient décidé d’effectuer un repli tactique afin d’éviter plus de chutes dans la Loire.
Au vu de la situation connue depuis de nombreuses années pour ce rendez-vous annuel, un policier se confie à Mediapart « Les jeunes pouvaient tomber à l’eau, mais on y est allé et on a joué avec le feu. Ce drame aurait pu être évité. Et les responsabilités côté police, préfecture et mairie doivent être assumées »

   À lire également :
Où est Steve : un mois après la disparition du jeune nantais la colère gronde toujours

Les résultats de l’enquête de l’Inspection de la Police Nationale (IGPN) devraient être dévoilés plus tard dans journée. Cependant, la faute incomberait aussi à la préfecture bien que le Ministre de l’intérieur, Christophe Castaner n’ait pas lancé une enquête de l’Inspection Générale de l’Administration (IGA) dont elle dépend.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant