On sait désormais comment le cerveau peut distinguer la voix d’un ami dans une foule

Écrit par Mylène Brizard
Photo de couverture : ©Nicholas Green
Le 23.10.2019, à 15h18
02 MIN LI-
RE
©Nicholas Green
Écrit par Mylène Brizard
Photo de couverture : ©Nicholas Green
0 Partages
Cette semaine, l’Institut Zuckerman de l’Université de Columbia a publié un article pour expliquer le fonctionnement de notre cerveau lorsque nous dissocions une voix parmi d’autres. On sait désormais pourquoi nous finissons toujours par retrouver nos potes en festival.

Des chercheurs de l’Institut Zuckerman de l’Université de Columbia ont publié cette semaine un article pour comprendre le fonctionnement du cerveau lorsqu’il reconnaît un son. Pour ce faire, ils se sont appuyés sur une étude de 2012 expliquant que les ondes cérébrales se modifient pour sélectionner les caractéristiques d’une voix. Pour aller plus loin, l’institut s’est penché sur le fonctionnement du cortex auditif, le centre d’écoute du cerveau qui trie les informations sonores.

Le cortex auditif se décompose en deux parties. Les chercheurs et les neurochirurgiens ont démontré qu’une de ces parties sélectionnait l’information sonore en quelques millisecondes. On serait alors capable de distinguer un bruit ou une voix connue dans un environnement très bruyant. Comme par exemple les appels désespérés de son meilleur ami dans une foule de festivaliers.

Par la suite, les scientifiques prévoient de faire des recherches plus poussées avec des stimuli auditifs combinés avec des éléments visuels, afin de développer une image précise de ces deux parties du cortex. « Notre objectif final est de mieux comprendre comment le cerveau nous permet d’entendre si bien, ainsi que de créer des technologies qui aident les gens – que ce soit pour que les survivants d’un AVC puissent parler à leurs proches ou pour que les malentendants puissent converser plus facilement dans une fête encombrée » , explique le docteur Mortimer B sur le site de Science Daily.  Cette étude apporte aujourd’hui des éléments cruciaux pour les chercheurs qui travaillent sur les technologies de la parole et de l’audition.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant