Nicolas Jaar : son nouvel album sous son alias All Against Logic est un bijou de production

Écrit par Jean Gueguen
Photo de couverture : ©D.R
Le 10.02.2020, à 11h35
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Jean Gueguen
Photo de couverture : ©D.R
0 Partages
Une semaine après la parution d’un EP avec FKA Twigs et Lydia Lunch, le grand Nicolas Jaar sortait le 7 février dernier un nouvel album sous son alias Against All Logic. Avec deux sorties du producteur en l’espace d’une semaine, 2020 démarre bien.

L’année commence fort pour l’alias Against All Logic du brillant producteur américano-chilien Nicolas Jaar. Après un EP sorti le 31 janvier dernier, Illusions Of Shameless Abundance, en featuring avec Lydia Lunch et FKA Twigs (dont il participait à l’album Magdalene l’an dernier), il faisait paraître le 7 février dernier un nouvel album sous son irrationnel alias, sobrement intitulé 2017-2019. Deuxième album de Against All Logic, celui-ci apparaît comme la suite de l’album 2012-2017, paru en 2018. Mais une suite chronologique plus que logique tant ce deuxième opus diffère du premier, orienté house jazzy et disco, et évoque bien plutôt le très acclamé Sirens (2016), album signé de Nicolas Jaar cette fois.

Dès les premières notes du premier morceau “Fantasy”, un accord de guitare faisant immanquablement penser au projet Dark Side, qui réunissait Nicolas Jaar et Dave Harrington, nous plonge dans l’univers de textures si reconnaissable du musicien. Tout au long des neuf titres de l’album, ses talents de producteurs, notamment sa grande capacité à superposer les pistes sonores pour créer un effet de spatialisation dans sa musique, nous embarquent dans une aventure musicale à base d’expérimentations, défiant les classifications stylistiques conventionnelles. Minimalisme mélodieux apaisant et jeu sur les silences, ou bien saturation des basses, sonorités stridentes et vociférations agressives de Lydia Lunch (présente sur le morceau “If You Can’t Do It Good, Do It Hard”), on trouve de tout dans cet album. Et même un sample de Beyoncé et Sean Paul. Nico a tout compris.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant