Newtrack : comment un petit blog est devenu l’un des acteurs majeurs de la nuit parisienne

Écrit par Bartolomé Laisi
Le 08.04.2019, à 12h49
02 MIN LI-
RE
©Clément Beny
Écrit par Bartolomé Laisi
Depuis plusieurs années, le collectif Newtrack agite les nuits parisiennes avec des événements dans un esprit solidaire et un cadre décalé. Retour sur l’histoire d’un collectif au coeur du paysage festif parisien à l’occasion de leur sixième anniversaire le 11 avril au NF-34 et au Wanderlust.

« We share what we love », telle est la devise du crew parisien Newtrack : partager ce qu’ils aiment. Co-fondé il y a 6 ans par Morgan Pasquet et Antoine Flot, le collectif s’est d’abord fait connaitre par un blog musical puis, très vite, en organisant des soirées aux concepts surprenants. Investissant des lieux uniques et originaux, le principe a toujours été de se détacher des schémas-clubs classiques en axant les événements sur le côté “expérientiel” via des scénographies poussées, stands de paillettes et ambiance décalée, favorisant une implication du public particulière.

« Au début, Newtrack c’était surtout des rencontres. On rencontrait des gens et on les invitait à jouer à nos soirées. C’était une manière très free de concevoir la fête ». C’est avec cette vision en tête que, en 2013, le collectif lance les ApéroBPM au Point Éphémère. Un concept entre « afterwork ensoleillé et rave de semaine » qui fera la renommée du collectif, devenant vite un rendez-vous incontournable pour des étudiants et fêtards attirés par le cadre unique de ce mini-hangar réaménagé en restaurant/salle de concert où, chose essentielle, les échafaudages font partie du décor. Depuis, un nombre incalculable d’artistes prestigieux ou, à l’époque, méconnus, se sont succédés aux platines des événements Newtrack, d’Anetha à Antigone en passant par Flabaire, Molecule, Folamour ou encore Manu Le Malin. Progressivement, le collectif devient également un roster d’artistes prometteurs en intégrant le duo techno Wlderz, Enzo Mosconi, Chevals, ou encore Thomas Delecroix, également patron du label Rive Droite

En 2015, la venue de Laurent Garnier à l’un de leurs événements, organisé au regretté Tunnel Paris – qui a sans doute redonné envie à une bonne partie de la génération Internet parisienne d’aller faire la fête en-dehors de la capitale achève de les propulser sur le devant de la scène et débouche sur le lancement des KlubBPM au Rex et, plus récemment, des ténébreuses et sexy soirées « g*ng b*ng » au NF-34. Ayant, de toute évidence, passé un cap, le collectif programme désormais des artistes internationaux d’envergure comme l’extraverti San Proper, Mr Raoul K et sa house aux accents afrobeat.

Dans un futur proche, expliquent les deux fondateurs, le collectif entend bien se diversifier en créant un label et en relançant le projet Newtrack live studio, une plateforme visant à mettre en avant des artistes visuels et musicaux parisiens par la vidéo et le live.

   À lire également :
Paris : les légendes Lil’ Louis et Ellen Allien réunies pour 10h de fête à l’anniversaire du collectif Newtrack

 

Après un cinquième anniversaire explosif au Paris Event Center en 2018, le 11 avril 2019 sera donc l’occasion de souffler leur sixième bougie entre les lumineuses terrasses du Wanderlust et les profondeurs ténébreuses du NF-34. Entre la bourrasque indus attendue de l’Allemand Ancient Methods et l’ambiance ensoleillée des résidents du Newtrack gang, la soirée promet donc d’être mouvementée. Stand de tatouage, massage, body-painting et, surtout, l’inénarrable espace “mariage, paillettes” tenu par le crew Paillettes Pompettes agrémenteront l’événement. De quoi occuper le public toute la nuit…

Toutes les informations concernant le collectif sont à retrouver sur leur site Internet. Pour plus d’informations sur l’événement du 11 avril, rendez-vous sur la page Facebook de l’événement. Places disponibles sur la page de la billetterie

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant