Neopop : rencontre avec l’un des fondateurs du festival portugais qui élève la techno au rang d’art

Écrit par Jacques Simonian
Le 03.07.2017, à 13h00
03 MIN LI-
RE
©Neopop
Écrit par Jacques Simonian
À l’occasion de la 12e édition du festival portugais Neopop, – qui se tiendra du 3 au 5 août prochain, dans le fort de Santiago de Barra, près de Porto – Trax a rencontré Gustavo Pereira, l’un des fondateurs de ce rendez-vous électronique majeur du pays. Retour sur le développement fulgurant du festival qui érige cette année la techno au rang d’art.

Si vous demandez aux Portugais, aux fans de musique électronique ou aux amateurs de festivals en tout genre, tous s’accorderont à dire que Neopop lancé en 2006 s’est rapidement imposé dans le panorama comme l’un des événements immanquables. Gustavo Pereira, l’un des trois créateurs de cette fête, ne s’en est pourtant rendu compte que récemment : « L’année dernière, je me suis retrouvé à une conférence en Espagne pour parler du festival. J’étais à côté des organisateurs de Lollapalooza, BPM…  d’énormes événements en somme ! J’ai senti un grand respect de la part de ces gens, mais aussi beaucoup d’intérêt » raconte-t-il, sourire aux lèvres.

Son sourire ne s’efface pas, quand cet enfant du pays repense au début de l’aventure : « Il y a 11 ans, avec deux amis, Fil – Filipe Rodrigues, parti après la première édition – et Raoul, nous étions en voiture. Nous discutions d’un éventuel projet commun. Comme on était tous des organisateurs de soirées, régulièrement saluées pour leurs line-up, nous nous sommes demandés : pourquoi ne pas mettre en place un événement d’envergure pendant l’été, dans un lieu unique, pour y réunir les artistes de notre top 5 ? » Cette base à peine posée, les trois compères se sont lancés.

« les gars, je crois que j’ai trouvé l’endroit parfait pour ce que nous voulons. Faites-moi confiance. »

« Raoul avait déjà un emplacement en tête : le fort Santiago de Barra. Je me souviens l’entendre dire : « les gars, je crois que j’ai trouvé l’endroit parfait pour ce que nous voulons. Faites-moi confiance, allons le visiter. » La nuit suivante, on prenait la route » s’amuse Gustavo. Pour y accéder, l’on remonte il faut remonter vers le Nord ; 1 heure depuis Porto. On longe le littoral, dépassant les dunes et les pinèdes du parc naturel, jusqu’à déboucher sur l’imposant château, juché sur une colline, cerné par la mer et les rivières. Un paysage « splendide », mais aussi « traditionnel », car bordé par de petits villages de pêcheurs, d’églises posées sur les reliefs alentours ; « c’est exactement ce que nous voulions », appuie l’organisateur.

Dès lors, tout s’enchaîne. Grâce à leurs contacts, les trois gaillards obtiennent toutes les autorisations pour le festival qui a lieu en août – cette première édition est un succès. « Les années suivantes, on a continué de grandir en essayant continuellement d’améliorer les choses, autant pour le public que pour les artistes et les producteurs. »

En 10 ans de résidence dans ce cadre idyllique, Neopop a accueilli une flopée d’artistes techno et house haut de gamme : Carl Cox, Jeff Mills, Laurent Garnier, Chris Liebing, Move D, Robert Hood… Toujours, en laissant la part belle à la scène locale, avec la présence de DJ’s tels que Marco Coelho, Rui Vargas, Miguel Rendeiro… Un adage respecté une nouvelle fois pour la programmation de l’édition 2017, qui réunira un florilège de grands noms internationaux (dont un show très attendu de Kraftwerk en 3D), ainsi que de nombreux talents nationaux.

    

   À lire également
Portugal : Kraftwerk, Moderat, Dax J et Dixon dans un fort du Moyen-Âge pour le festival Neopop 2017 

Neopop version 2017

Baptisée The Art of Techno, la campagne de cette année se veut spéciale : « L’idée c’est vraiment de montrer aux gens « l’art de la techno », ce qui n’inclut pas seulement la musique. On parle également de technologie, des expériences visuelles, et aussi de ce que créent les festivaliers lorsqu’ils dansent sur du Kraftwerk, Moderat, Dixon… » détaille Gustavo. Tout cet art pourra se manifester sur et autour de deux scènes, Anti & Near, qui seront habillées pour l’occasion de « façon futuriste, avec de nombreux jeux de lumière et de lasers » pour un résultat « assez old school. »

Tous les ingrédients seront réunis en ce début de mois d’août, dans ce théâtre si spécial qu’abrite la ville de Viana do Castelo, pour profiter au mieux de la musique, mais surtout « pour la partager avec le plus grand nombre de personnes. »

Neopop se tiendra du du 3 au 5 août prochain, dans le fort de Santiago de Barra, Portugal. Le line-up complet et les informations pratiques sont à retrouver sur le site web du festival.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant