Neopop a 15 ans : Retour sur l’histoire du mythique festival techno portugais

Écrit par Flora Santo
Le 02.06.2022, à 15h36
03 MIN LI-
RE
Écrit par Flora Santo
Le Neopop souffle sa 15ème bougie. À cette occasion, le mythique festival électronique portugais prépare une édition ultra dansante qui se tiendra du 10 au 13 août dans son fief de Viana do Castelo. Pour célébrer cet anniversaire, Gustavo Pereira, l’un des fondateurs du festival, revient sur son histoire.

Après avoir dû se mettre en pause pendant deux longues années, le Neopop revient en force les 10, 11, 12 et 13 août prochains avec une édition minutieusement concoctée pour célébrer à la fois le retour des festivités mais aussi son 15ème anniversaire. L’occasion de faire le point sur le chemin parcouru de ce festival devenu l’un des plus reconnus du Portugal.

Lorsque le Neopop voit le jour en 2006, alors sous le nom de Anti-pop, le paysage des festivals de musique électronique au Portugal est réduit : il n’existe grosso modo pas d’offre, mise à part celle du Boom qui se concentre alors exclusivement sur la trance. Pourtant, le public est demandeur. Pour Gustavo Pereira, co-fondateur du Neopop, et ses deux associés, l’idée est toute trouvée. « À l’époque, la plupart des clubs fermaient en août. Donc on a eu l’idée de faire un évènement à ce moment-là, sur un format de 2 jours, qui réunirait des noms confirmés avec des noms émergents que personne ne connaissait, explique-t-il. On voulait répondre à un manque de propositions en août pour le public qui aimait les musiques électroniques. » L’équipe trouve la localisation idéale au pied d’une forteresse surplombant la mer au nord du Portugal, dans la ville de Viana do Castelo située à environ 1 heure de Porto et à quelques kilomètres de la frontière espagnole. La magie du lieu opère et le Neopop ne bougera plus d’ici.  

Le festival rencontre un succès immédiat et connaît une évolution rapide, passant à un format plus long, qui s’étend aujourd’hui sur quatre jours, accueillant un public toujours plus nombreux et international et programmant des artistes de renommée mondiale. Les shows donnés par Kraftwerk, Underworld et St Germain, notamment, restent pour Gustavo parmi les moments les plus marquants de l’histoire du festival. « Ça n’a pas été facile mais ça a fini par arriver aux oreilles des managers et des artistes, des agents, et voilà on a pu ramener ce genre d’artistes à un festival de notre taille, raconte-t-il. Ça a été super marquant car ça m’a donné l’impression que le festival était sur le bon chemin et qu’on faisait les choses bien. On a réussi à ramener un peu d’histoire électronique à notre festival. » Petit à petit, le Neopop, qui accueillait à ses débuts un public majoritairement portugais et espagnol, attire les festivaliers d’autres pays voisins, notamment français, et internationaux. En parallèle, le Portugal connaît un boom touristique dans les années 2010, ce qui contribue à la renommée du festival. Pour le fondateur, les deux phénomènes sont intimement liés : « Je pense que, au long de toutes ces années, on a participé à cette divulgation du Portugal en tant que destination touristique. » Aujourd’hui, ce sont plus de 10 000 festivaliers qui se réunissent tous les ans à Viana do Castelo, désormais surnommée par certains “la capitale de la techno”.

Le Neopop dénote par sa direction artistique avant-garde, ses line-ups de poids lourds, qui laissent également la place aux nouvelles générations d’artistes, mais aussi par son ambiance familiale qui semble charmer tous ceux qui franchissent les portes du festival. « Je pense que l’hospitalité et la façon dont on reçoit les gens, participants, artistes ou collaborateurs, ont créé une empathie et donné naissance à une grande famille qui a grandi au fur et à mesure », affirme Gustavo. Au fil des années, l’offre en termes de festivals de musique électronique au Portugal s’est largement étoffée, mais le Neopop reste un rendez-vous immanquable autant pour les aficionados de la première heure que pour les novices, curieux de découvrir ce qu’il se cache derrière ce nom devenu mythique.  

Pour sa 15ème édition, le Neopop s’étendra sur 4 soirées intenses placées sous le signe de la danse et proposant la crème de la crème de la techno, house et minimale internationales. Du 10 au 13 août prochains, le public pourra retrouver entre autres Jeff Mills, Peggy Gou, The Blessed Madonna, Richie Hawtin, Honey Dijon, Amelie Lens, 999999999 et FJAAK en live ou encore les portugais Violet, Rui Vargas, Switchdance, Diana Oliveira et Francisca Urbano. Bien sûr, des surprises seront à découvrir sur place pour marquer le coup, comme il se doit.

Retrouvez la billetterie et plus d’informations sur le site du Neopop Festival, et notre joli report vidéo de l’édition 2019 juste ici.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant