“Neon trend” : comment la tendance du fluo envahit le monde du design

Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©Jason Lloyd-Evans
Le 26.11.2020, à 16h30
03 MIN LI-
RE
©Jason Lloyd-Evans
Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©Jason Lloyd-Evans
En partenariat
avec
Logo logo2
0 Partages
Dans un clip hypnotique ou sur le pare-choc d’une voiture, le fluo s’invite à toutes les soirées arty depuis 3 ans. Le retour fracassant de cette teinte qui fait mal aux yeux porte même un nom : la “neon trend”. Et on en redemande.

Mokka-e, c’est le nom de la toute nouvelle voiture 100  % électrique signée  Opel. Audacieux et pur, son design futuriste s’inscrit volontiers dans la tendance «  neon trend  » adoptée cette année. On s’explique  : pour ce nouveau Mokka, les designers ont littéralement réinventé la calandre du mémorable modèle de la Manta, avec deux modules de phares se détachant sur une surface noire, encadrés par une fine barre chromée. Disponible dans un coloris au vert extravagant, cette voiture ultra moderne a de quoi devenir incontournable, rappelant que le fluo revient en grande pompe depuis 2017. Ce qui n’est pas pour nous déplaire, quand on songe à Virgil Abloh, au rappeur Laylow ou au Studio Golgotha.

Habillé pour la nuit

On pensait en avoir fini avec la garde-robe fluo des années 1980. C’était sans compter sur la collab’ exceptionnelle de Off-White x Nike, qui a donné naissance à des bodies échancrés jaunes, des baskets en Stabilo, ainsi que des chemises ultra larges et des robes moulantes aux imprimés python. Certainement traumatisés par les années 2000 et la tecktonik (coucou Yelle), on a tendance à trouver ces couleurs un tantinet ostentatoires. En janvier, Virgil Abloh, directeur artistique des collections homme de  Louis Vuitton, a pourtant fait défiler des silhouettes portant des sacs de voyage  Keepall,  où les monogrammes LV, inscrits à la main, apparaissaient tels des néons arc-en-ciel fluorescents. Rapidement, ce it-bag est devenu la star des réseaux sociaux. Il n’en fallait pas plus pour que le fluorescent soit la  tendance star de l’hiver  2020.

01
©Getty Images

Pilule bleue ou pilule rouge ?

Matrix, ses lunettes rectangulaires, ses manteaux longs en cuir, son full black style et les formules verticales de symboles verts fluo, la fameuse matrice… Depuis quelques années, ce film, pourtant sorti en 1999, influence à nouveau de nombreux artistes (coucou les clubbers de la Stass). C’est d’abord chez Balenciaga qu’on a pu observer ce retour fracassant, en 2017. Et il se poursuit aujourd’hui grâce à l’incroyable album Trinity, durappeur Laylow, dont les clips arborent cette «  neon trend  » sans modération. Avec ce projet mêlant musique, mode et digital, l’artiste a fait sensation en surfant à fond sur la vague futuriste et apocalyptique qui déferlait à la veille du IIIe millénaire. Si bien que le jeune web designer  Mister Juice  a recréé le logiciel Laylow, nous plongeant dans la matrice intrigante de la «  neon trend  » et l’univers si particulier du rappeur. Alors, bleue ou rouge la pilule  ? Les deux, mon capitaine.

Quand la DA s’en mêle

On vous en parlait  la semaine dernière. Le trio du  Studio Golgotha  est aussi influencé par la «  neon trend  ». Cette merveilleuse team, qui a réalisé un filtre Instagram surpuissant pour Opel, le mois dernier, puise depuis des années dans cette influence futuriste et colorée. Leur projet Golgopel (Golgotha x Opel, vous l’avez  ?), au design terriblement efficace, marque les esprits avec son logo en forme d’éclair imprimé sur des casquettes, des chaussettes jaunes, un sweat noir ou jaune fluo, voire en géant sur une devanture de boutique, comme rue de Turenne, à Paris. Au-delà de ce partenariat, si on se balade sur le profil Instagram de l’agence créative, les couleurs magnifiquement criardes s’invitent régulièrement et laissent penser que, derrière cette imagination lumineuse, se cache un gang d’adolescents à l’énergie débordante.

1980, 2000, 2020… Finalement, la «  neon trend  » est comme toutes les tendances. Elle émerge sans crier gare, de manière cyclique, et se réinvente grâce à des designers et artistes toujours plus audacieux.euses. Encore plus proche de l’actualité, elle est influencée par les jours sombres que traverse notre époque. Les couleurs criardes et le fluo comme un phare dans l’obscurité. Avec l’espoir que, peut-être, une lueur éclaire un jour l’horizon.

Et si vous êtes en panne d’inspiration fluo et futuriste, le tour du monde en quatre designers se passe par ici:

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant