Nantes : Une DJ activiste et grande défenseuse de la scène électronique vient de décéder

Écrit par Jean Gueguen
Photo de couverture : ©Technopol
Le 10.10.2019, à 17h58
02 MIN LI-
RE
©Technopol
Écrit par Jean Gueguen
Photo de couverture : ©Technopol
0 Partages
Kim, alias Mme Kim la Machine, la Dame de la techno nantaise, est décédée cette semaine des suites d’une opération chirurgicale. Les acteurs des musiques électroniques rendent hommage à cette activiste du mouvement techno dans le Grand Ouest.

« Malgré ses soucis de santé, elle restait très impliquée », confie Tommy Vaudecrane, président de Technopol, dont elle avait rejoint le bureau en 2017. DJ et activiste techno du Grand Ouest, Kim a lutté jusqu’au bout pour ce qui lui était le plus cher, : le dancefloor, et la liberté de s’y exprimer. Décédée suite à une opération du coeur, elle laisse derrière elle les traces de ses actions nombreuses que souhaitent commémorer les acteurs des musiques électroniques.

Animant l’association nantaise Déviations Sonores, qui milite depuis 2004 pour la défense du mouvement techno, ses activités l’avaient rapprochée de Technopol, notamment à l’occasion d’un conflit avec la ville de Nantes, dont elle était une interlocutrice fréquente. Présente sur le quai Wilson le soir du décès de Steve, elle s’était aussi investie aux côtés des proches du jeune homme et c’est elle qui avait organisé leur venue à la Techno Parade le 28 septembre dernier.

Tommy Vaudecrane rappelle en ces termes l’importance de son engagement : « C’était une militante dure des musiques électroniques, engagée, passionnée. Elle a toujours accompagné les jeunes acteurs nantais, que ce soit dans le domaine de la free party ou des soirées légales. C’était une actrice incontournable des musiques électroniques à Nantes et dans l’Ouest de la France, aussi bien en tant qu’artiste qu’en tant que militante. Elle fait partie des gens qui n’ont jamais rien lâché pour que Nantes reste une ville festive ».

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant